Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Afghanistan : La vie sous les talibans : notre reporter à Kaboul (...)

Afghanistan : La vie sous les talibans : notre reporter à Kaboul raconte

Podcast

mercredi 29 septembre 2021, par siawi3

Source : https://www.lemonde.fr/podcasts/article/2021/09/27/la-vie-sous-les-talibans-notre-reporter-a-kaboul-raconte_6096127_5463015.html

La vie sous les talibans : notre reporter à Kaboul raconte

podcast A quoi ressemble le quotidien des Afghans depuis la prise de pouvoir des talibans ?

Envoyé spécial en Afghanistan, Jacques Follorou décrit dans ce podcast, depuis Kaboul, les changements qu’il a observés, et ses rencontres avec la population et les talibans.

Par Jeanne Boëzec

Publié aujourd’hui à 05h00

Écoutez l’épisode du 27 Septembre 2021 ici

Depuis le 15 août, les talibans ont repris l’Afghanistan. Après leur retour, des scènes de chaos à l’aéroport de Kaboul avaient ému la communauté internationale : des milliers d’Afghans tentaient de fuir leur pays coûte que coûte. Il est aujourd’hui quasi impossible aux habitants d’obtenir un visa pour quitter le pays.

Jacques Follorou, reporter au service international du Monde, s’est rendu en Afghanistan, accompagné du photographe William Daniels. Il nous raconte, dans cet épisode du podcast « L’Heure du Monde », la nouvelle vie des Afghans, à travers ses observations et ses rencontres.

Un épisode produit par Jeanne Boëzec, réalisé par Amandine Robillard et présenté par Morgane Tual.

« L’Heure du Monde »

« L’Heure du Monde » est le podcast quotidien d’actualité du Monde. Ecoutez chaque jour, à partir de 6 heures, un nouvel épisode, sur Lemonde.fr ou sur Spotify. Retrouvez ici tous les épisodes.

En savoir plus sur la vie sous les talibans :

Reportage. « On n’a plus à manger, on va finir par mourir de faim » : à Kaboul, le désespoir et la misère
Reportage. Après un mois au pouvoir, les talibans se montrent avant tout soucieux d’afficher leur doctrine
Entretien. Une médecin afghane : « Le recul est d’autant plus violent qu’il est insidieux »