Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > PARIS 2024 REVENIR à L’ESPRIT OLYMPIQUE

PARIS 2024 REVENIR à L’ESPRIT OLYMPIQUE

SOLIDARITÉ AVEC LES AFGHANES LES IRANIENNES ET LES SAOUDIENNES CONTRE L’APARTHEID SEXUEL

mardi 12 octobre 2021, par siawi3

Source : Ligue du Droit International des Femmes 12.10.21
`

PARIS 2024
REVENIR à L’ESPRIT OLYMPIQUE

SOLIDARITÉ AVEC LES AFGHANES LES IRANIENNES ET LES SAOUDIENNES
CONTRE L’APARTHEID SEXUEL

SUMÉ

En Iran et en Arabie Saoudite l’apartheid entre les femmes et les hommes s’impose partout ; le sport ne fait pas exception. En août 2021, les talibans réinstaurent une société d’apartheid sexuel en Afghanistan : effacement des femmes dans l’espace public,stricte séparation des sexes et suppression du sport féminin.
Il est temps que le monde du sport prenne conscience des résistances se manifestant chaque jour davantage, et qu’il cesse de tolérer des pratiques contraires aux droits fondamentaux et à la Charte Olympique.
Nous demandons que les organisateurs des J.O.P. Paris 2024 œuvrent auprès du CIO pour pour qu’il sanctionne les pays qui imposeraient encore l’apartheid sexuel aux femmes, comme il a su le faire à l’encontre de l’Afrique du Sud sous le régime de l’apartheid racial.

octobre 2021

Ligue du Droit International des Femmes
Association créée par Simone de Beauvoir
6, Place Saint-Germain des Prés - 75006 Paris
www.ldif.asso.fr

Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes
6, rue de la Rochefoucauld - 75009 Paris
www.clef-femmes.fr
courriel : clef.femmes gmail.com

Fondation Anne-Marie Lizin
6, chaussée d’Andenne - 4500 Huy, Belgique
courriel : contact fondationamlizin.be

CNFF Conseil National des Femmes Françaises
228, bd Raspail - 7 5014 Paris

°°

TEXTES INTERNATIONAUX DE RÉFÉRENCE

CEDEF : Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’encontre des femmes
Aux fins de la présente convention l’expression « discrimination à l’encontre des femmes » vise toute distinction, exclusion ou restriction fondée sur le sexe qui a pour effet ou pour but de compromettre ou de détruire la reconnaissance,la jouissance ou l’exercice par les femmes, quelque soit leur état matrimonial, sur la base de l’égalité de l’homme etde la femme, des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social, culturel et civil ou dans tout autre domaine. (voir annexe p.14)

Charte internationale de l’UNESCO de l’éducation physique, de l’activité physique et du sport
Tout être humain a le droit fondamental d’accéder à l’éducation physique, à l’activité physique et au sport sans discrimination fondée sur l’appartenance ethnique, le genre, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, l’opinion politique ou toute autre opinion, l’origine nationale ou sociale, la fortune ou tout autre statut.

La Charte Olympique  :
Principe fondamental n°4  : La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte (...).
Règle 50.2  : Aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique.

°

LES RègLES DE NON-DISCRIMINATION ET DE NON INTERFÉRENCE DU pOLITIqUE ET DU RELIgIEUX DANS LE SpORT ONT DÉjà ÉTÉ AppLIqUÉES !

Dans le passé l’Afrique du Sud a été exclue pendant trente ans de la famille olympique pour cause d’apartheid racial.
Les Nations Unies avaient condamné l’apartheid racial dans le sport et approuvé une convention internationale contre l’apartheid racial dans le sport(entrée en vigueur le 3 avril 1988).
Le CIO et la FIFA ont suspendu le Koweit pendant plus de trois ans (2015-2019) en raison de l’ingérence du gouvernement dans les affaires sportives. Les sportifs Koweïtis, femmes et hommes, ont été privé·e·s de participation au Mondial et de qualifications aux J.O. pendant cette période.

CES RègLES DOIvENTAUSSI S’AppLIqUER à L’ApARThEID SEXUEL

LE MODèLE SpORTIF ISLAMISTE EST UNE RÉgRESSION.

°

LES pREMIèRESDAILLÉES D’OR D’AFRIqUE DU NORD ONT CONCOURUTE, jAMbES ET bRAS NUS.

1984, la Marocaine Nawal El Moutawakel aux J.O. de Los Angeles,
1992, l’Algérienne Hassiba Boulmerka aux J.O. de Barcelone,
2012, la Tunisienne Habiba Ghribi aux J.O. de Londres.

°

LE pRIX pAyÉ pAR DES SpORTIvES IRANIENNES.
●Shiva Amini, star du football iranien, est radiée à vie de l’équipe nationaleet de toute fonction de coach pour avoir disputé une partie amicale, sans voile eten short avec des garçons, lors d’un voyage privé en Italie et en Suisse (Womenin the World, 26 avril 2017).
●Dorsa Derakhshani, championne d’échecs Iranienne, a été sanctionnée pour avoir disputé des compétitions sans porter de voile, en dernier lieu au Tradewise Gibraltar Chess Festival (février 2017). Elle jouera désormais pour les USA(Only A Game, 29 septembre 2017 ; The Telegraph3 octobre 2017).

AFghANISTAN 2021 : LES TALIbANS INSTALLENTUNE SOCIÉTÉ D’ApARThEID SEXUEL

Le sport féminin interdit jO PARIS 2024 :

jO pARIS 2024 :LE CIO ET LE COjO DOIvENT S’OppOSER àTOUTE pARTICIpATION DE DÉLÉgATION UNISEXE

DÉjà EN 2000, AUX jO DE SyDNEy,la LDIF, par son comité “ATLANTA +”obtenait que le CIO retire aux talibans toute accréditation.

DE MEXICO EN 1968 pOUR LES DROITS CIvIqUES à TÉhÉRAN EN 2017 pOUR LA LIbERTÉ DES FEMMES ET DE TOUT UN pEUpLE, DES gESTES qUI FONT L’hISTOIRE !

DES IRANIENS SOLIDAIRES vIA« #MENINhIjAb »
●Masih Alinejad, journaliste et écrivaine Iranienne, crée en 2014 la page Facebook #MyStealthyFreedom(Ma Liberté Furtive), contre l’obligation du port du sinistre tchador en Iran. Depuis mai 2017, les protestataires se voilent de blanc chaque mercredi,(#whitewednesdays).( paris Match| publié le 02/08/2016 Lepoint.fr 30/07/2016)

SOUTENONS LESSISTANCES à UN ORDRE SEXISTE CONTRAIRE à LA ChARTE OLyMpIqUE !
REFUSONS LES ChAMpIONNATS EN IRAN.

●Nazi Paikidze, Américano-géorgienne, grande maîtresse du jeu d’échecs,a lancé en octobre 2016, une pétition qui a recueilli plus de 16.000 signatures,pour s’opposer au choix de l’Iran comme pays organisateur du championnat du monde féminin en février 2017. Elle refuse le port obligatoire du tchador et dénonce l’absence de droits fondamentaux pour les femmes en Iran (Vice Sport,4.11.2016).
●Lettre ouverte de l’US Chess à la Fédération Internationales (FIDE) :« (...) toute exigence religieuse doit être clairement levée qu’il s’agisse de l’obligation du port du hijab ou de tout autre comportement qui pourrait être imposé aux participantes », conformément à la section 1.2 du HANDBOOK de la FIDE et au principe 6 de la Charte Olympique » (14.02.2017, site officiel de l’USChess).
Les Fédérations anglaise et danoise ont publié des communiqués dans le même sens ainsi que l’Association des joueurs professionnels
●heena Sidhu, l’Indienne médaillée d’orde tir à air comprimé, boycotte leschampionnats asiatiques de Téhéran : ” Obliger une sportive à porter le hijab est contraire à l’esprit du sport” (WITW, 10.31.2016)
New Delhi : Heena Sidhu during 10m air pistol event at the Asian Olympic Qualifying Tournament in New Delhi, on Jan 27, 2016. (Photo : IANS)

REFUSONS LES ChAMpIONNATS ENARAbIESAOUDITE.

● Anna Muzychuk, Ukrainienne, championne du monde d’échecs, refuse de participer à un tournoi mondial (26-30 décembre 2017) en Arabie Saoudite« même si cela implique de perdre ses deux titres de championne du monde »pour ne pas avoir à porter la tenue islamique. Près de 150 joueurs ont annoncé qu’ils ne participeraient pas non plus à ce tournoi et appellent au boycott de Riyad (Chess and Strategy,21.11.2017).
● hikaru Nakamura, Américain,grand maître international :« Ce genre d’événement ne peut et ne devrait pas avoir lieu dans un pays qui ne garantit pas l’entrée à toutes les délégations de l’ensemble des fédérations, et qui possède des lois discriminatoires à l’égard des femmes et en fonction de la religion », (Chessand Strategy, 21.11.2017)fivethirtyeight.com

LA RègLE RELIgIEUSE EN ARAbIESAOUDITE ET EN IRAN, SUbORDONNE LA pARTICIpATION DES FEMMES AUX COMpÉTITIONS INTERNATIONALES :

- au port d’une tenue les couvrant entièrement.
- à la non-mixité des lieux et des compétitions.
- à la compatibilité des disciplines avec les prescriptions coraniques.

LES pRESSIONS pAyENT !

L’Arabie Saoudite a levé l’interdiction pour les femmes d’entrer dans les stades.L’Iran n’a cédé que dans quelques cas, toujours sous la pression internationale.
Pourquoi le CIO tolère-t-il les discriminations sexistes, y compris les tenues différenciant les athlètes réputées musulmanes des autres athlètes ? Pourquoi ne sanctionne-t-il pas l’Iran et l’Arabie Saoudite alors que récemment, dans le respect de la Charte Olympique, il a exclu les athlètes russes dopés et a sanctionné certains États pour leur ingérence politique dans le sport ?
Lors d’un meeting politique dans un stade, des Iraniennes réclament le droit d’assister à des matchs :
“ MÊME APRÈS LES ÉLECTIONS JE VIENDRAI AU STADE

°

LE C.I.O. DOIT SANCTIONNER L’ApARThEIDSEXUEL DANS LE SpORT.

LA hONTE !

●La déclaration « Accepter et Respecter » signée à Oman en 2008 etpromue par des réseaux femmes et sport (*) : « Nous exhortons les fédérationssportives internationales à manifester leur attachement à l’intégration en veillant à ce que leur code vestimentaire pour les compétitions satisfasse auxexigences musulmanes, en tenant compte des principes de convenance, de sécurité et d’intégrité ».
●La soumission de la FIFA et de nombreuses fédérations sportives internationales à ces exigences non sportives s’appliquant aux seules filles,et ouvrant un fabuleux marché du costume « islamique » dont les marques Nike et Mattel se sont emparées.
(*) L’Association Internationale pour le Développement de l’Education Physique et du Sport pour les Filles et les Femmes (IAPESGW)

DES« LES-MODèLES » DISCRIMINATOIRES

●Les athlètes se plaignant de l’inconfort des hidjabs traditionnels qu’elles devaient porter, l’opportunisme n’étant jamais de reste le « Hidjab NikePro » en tissu « plus respirant » (sic)- mais tout aussi couvrant - est en passe de s’imposer non seulement aux sportives mais aussi au grand public musulman sous le fallacieux prétexte de « libération de la femme musulmane ».
● Mattel commercialise une poupée barbie sur le modèle de la première escrimeuse américaine voilée à participer aux J.O. afin qu’elle « continue d’inspirer partout les femmes et les jeunes filles pour qu’elles repoussent les barrières ! »
Les retombées commerciales se chiffreront en milliards de dollars si l’on y ajoute les vêtements H&M, Uniqlo, etc... C’est le comble : un costume éminemment discriminatoire devient symbole de progrès et de liberté ! L’escrimeuse Ibtihaj Muhammad, modèle de la poupée Barbie de Mattel Manal Rostom est l’une des égéries de Nike

°

DÉRIvE IDENTITAIRE DANS LE SpORT.

Il aura fallu les chocs successifs de la vague d’attentats terroristes sur notre territoire pour que les esprits s’éveillent. En octobre 2015, la presse se fait l’écho d’une note confidentielle du renseignement territorial (SCRT) révélant que le sport amateur est devenu un vecteur de communautarisme et de radicalité.
« C’est un phénomène que l’on retrouve partout en Europe, mais que l’on ne veut pas voir », souligne Médérik Chapitaux, ancien gendarme, fonctionnaire du ministère des sports, devenu consultant.
Aucune discipline serait à l’abri selon Patrick Karam, vice-président de la région Ile de France et inspecteur général de la Jeunesse et des Sports.

« Si tous les radicalisés ne sont pas sportifs tous ceux qui sont en revanche passés à l’acte, quasiment tous ceux qui ont commis des attentats, étaient dans un club sportif » (...).
La région Île de France a instauré une formation à la prévention de la radicalisation dans le sport visant à développer la capacité des responsables à identifier et décrypter les signaux jusqu’ici considérés comme « faibles » parmi lesquels les modifications vestimentaires des sportives et à faire remonter ces informations vers les structures chargées de prévenir la radicalisation jusqu’au plus haut niveau de l’État.
par son entêtement à ne pas respecter le règlement, une entraîneure de foot pénalise les jeunes joueuses, leur apprend la désobéissance et leur impose son prosélytisme. En application du règlement de la FFF, Essia Aouini, entraineure de deux équipes féminines à l’AS Surieux, a été interdite de finale par Bernard Barbet, le président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes.
Elle a été soutenue par son président de club, Amar Bengue-Douar. Les jeunes footballeuses n’ont pu participer à la finale de la Ligue. (cf Le Parisien, 21 avril2017, S. Pueyo correspondant à Grenoble, Isère.)
(*) Colloque sur le thème « Sport et Radicalisation » organisé à l’initiative de la Région Ile de France, 30 novembre 2017.

°

pRISE DE CONSCIENCE DU CIO ?

qUID DE pARIS 2024 ?

●Le président du Comité International Olympique, Thomas Bach, a rejeté la proposition de l’Arabie Saoudite d’organiser des J.O. conjointement avec le Bahreïn mais en séparant les épreuves masculines et féminines, ces dernières devant se dérouler au Bahreïn !
●Alors que mondialement des femmes et des hommes refusent la propagande islamiste dans le sport, qu’en sera-t-il à paris ?
Le Comité d’organisation des J.O.P. de Paris 2024 et le CNOSF voudront-ils ignorer l’apartheid sexuel que nous dénonçons ? ... ou auront-ils la hardiesse de renouer avec les règles fondamentales de la Charte Olympique ? Sauront-ils faire appliquer la recommandation 11 de l’agenda Olympique 2020 :
FAvORISER L’ÉgALITÉ DES SEXES.

EXTRAITS DE LA CONvENTION pOUR L’ÉLIMINATION DES DISCRIMINATIONS à L’ENCONTRE DES FEMMES S’AppLIqUANT AU SpORT ET à L’ÉDUCATION phySIqUE.

Les États parties prennent toutes et les mesures appropriées pour :
Article 5 – § a : modifier les schémas et modèles de comportement socio- culturel de l’homme et de la femme en vue de parvenir à l’élimination des préjugés et des pratiques coutumières, ou de tout autre type, qui sont fondés sur l’idée de l’infériorité ou de la supériorité de l’un ou l’autre sexe ou d’un rôle stéréotypé des hommes et des femmes.
Article 10 : (...) éliminer la discrimination à l’égard des femmes afin de leur assurer des droits égaux à ceux des hommes en ce qui concerne l’éducation et,en particulier, pour assurer, sur la base de l’égalité de l’homme et de la femme, § g : les mêmes possibilités de participer activement aux sports et à l’éducation physique.
Article 13  : éliminer la discrimination à l’égard des femmes dans d’autres domaines de la vie économique et sociale, afin d’assurer, sur la base de l’égalité de l’homme et de la femme, les mêmes droits et, en particulier, §c :le droit de participer aux activités récréatives, aux sports et à tous les aspects de la vie culturelle.

ANNEXE

pOUR ENSAvOIR pLUS :

« COMMENT l’ISLAMISME A PERVERTI L’OLYMPISME »
par Annie Sugier, Linda Weil-Curiel et Gérard Biard, éditions Chryséis, version brochée ou numérique disponible sur Amazon.

English version via Amazon « hOW ISLAMISM pERvERTED OLyMpISM ».https://goo.gl/bMVYkk

SIgNATAIRES DE CET AppEL COLLECTIF pARIS 2024

ADIEF, Association pour le Développement des Initiatives Économiques par les Femmes-
AFAF, Association des Femmes franco-africaines de Paris -
AFFDU, Association Française des Femmes Diplômées des Universités -
Alliance des Femmes pour la Démocratie -
AFFM, Association Française des Femmes Médecins -
Amicale du Nid -
ANEF, Association Nationale des Etudes Féministes -
Assemblée des femmes -
Association Ambroise Croizat -
Association Evelyne Ancelot -
Association Femmes et Musique -
Bagdam Espace lesbien -
Building Equality, Scottish Women’sAid, Écosse -
CEFW, Conseil Européen des Fédérations WIZO -
Chiennes de Garde -
CFCV, CollectifFéministe contre le Viol -
Collectif Femmes et Sport -
Collectif « Femmes sans voile »d’Aubervilliers -
Collectif Midi-Pyrénées pour les Droits des Femmes -
CIBEL, Compagniedes Insoumises, Baladines, Enthousiastes et Lesbiennes -
CLAEE, Club des Africaines Entrepreneurs d’Europe -
Comité Laïcité République -CLR -
Conseil National des Associations Familiales et Laïques -
CNFF, Conseil National des Femmes Françaises -
Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes -
Coordination Lesbienneen France -
Comité ONU Femmes France -
Coup de Pouce Avenir, Maroc-
Du côté desfemmes -
EGALE, Égalité Laïcité Europe -
ELLES AUSSI pour la parité dans les instances élues -
Espace Simone de Beauvoir -
Excision Parlons-en ! -
Femme Avenir -
FCI,FEMMES CONTRE LES INTÉGRISMES -
FEMEN International -Femmes 3000 -
FDFA,Femmes pour le dire, Femmes pour agir -
Fédération Pionnières -
Féminisme et Géopolitique -
Femmes au-delà des mers -
FHEDLES, Femmes et Hommes ÉgalitéDroits et Libertés dans les Églises et la Société -
Femmes migrantes debout -
Femmes-Monde -
FEMMES SOLIDAIRES-Clara Magazine -
FiLiA, Conférence annuelle féministeCEO, UK -
FIT une femme, un toit -
Fondation Anne-Marie Lizin, Belgique -
FondationRaïf Badawi, Québec/Canada -
Forum Femmes Journalistes de la Méditerranée-
FFM,FORUM FEMMES MEDITERRANÉE -
FOFCE, Forum Œcuménique des Femmes Chrétiennesd’Europe-
Freedom From Religion Foundation, Inc, USA -
GAMS, Groupe des Femmespour l’Abolition des Mutilations Sexuelles et les mariages forcés -
GCFF, Grand Chapitre Féminin de France -
Génération Athée -
GENRE & VILLE -
H/F Île de France -
Institut en Santé Génésique -
International Campaign Against Sharia Court in Canada -
Italian Coordination of the European Women’s Lobby, Italie -
Laïcité ObservatoirePACA-Midi -LeCAP -
LDIF, Ligue du Droit International des femmes -
Les Marianne de la Diversité -
LFID, Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie -
LMS, Libres MarianneS -
LIFPL, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Section française -
Maison des femmes de Montreuil -
Maison des femmes de Paris -
Marche Mondiale desFemmes-France -
MouvementAlternatif pour les Libertés Individuelles (M.A.L.I.), Maroc -
ME-F, Mouvement Européen France, Commission pour l’égalité des genres -
MJF, MOUVEMENT JEUNES FEMMES -
Mouvement NI PUTES NI SOUMISES -
MPCT, MouvementPour la Paix et Contre le Terrorisme -
Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis -
One Lawfor All, UK -
Osez le féminisme !-
PARITÉ -
RAJFIRE, Réseau pour l’Autonomie des FemmesImmigrées et Réfugiées- Regards de Femmes -
Réseau Européen de Journalistes, Barcelone, Espagne-
Réseau féministe « Ruptures » -
Réussir l’égalité femmes-hommes-
Société Équitable -
SOLWODI, Solidarity with Women in Distress, Allemagne-
SOROPTIMIST INTERNATIONAL Union Française -
SOS SEXISME -
Synergie Wallonie pourl’Egalité entre les femmes et les hommes, Belgique -
Swedish Women’s Lobby, Suède -
TEATROPERA,
TERRE DES FEMMES, eV, Allemagne -
UFAL,Union des Familles Laïques-
UGirlz (U-girlz.com) -
Valeurs de femmes -
VIVENT LES FEMMES VLF -
WICUR, Initiativede Femmes pour la Citoyennetéet les Droits -
Women’s Rights, Suède-
ROMACHO -
ZONTA CLUBS France NORD-OUEST...