Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > PEN America publie le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, une (...)

PEN America publie le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, une ressource inédite pour soutenir les journalistes et écrivain(e)s francophones face au cyberharcèlement.

samedi 16 octobre 2021, par siawi3

Source : https://pen.org/press-release/pen-america-launches-the-online-abuse-defense-manual-in-french/?mc_cid=0d73db8b03&mc_eid=77d00a34aa

PEN America publie le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, une ressource inédite pour soutenir les journalistes et écrivain(e)s francophones face au cyberharcèlement.

PEN America, en partenariat avec Code for Africa et PesaCheck, lance officiellement Le Manuel de défense contre le cyberharcèlement lundi 11 octobre 2021 à l’occasion de la 17e conférence africaine sur le journalisme d’investigation (AIJC), à Dakar.
Le cyberharcèlement constitue une menace d’ampleur contre la liberté d’expression, qui vise à intimider, discréditer et réduire au silence les journalistes. Les femmes sont particulièrement touchées.
Le Manuel est axé sur le harcèlement en ligne auquel font face les journalistes et les écrivain(e)s dans les pays francophones, qu’ils soient basés en Afrique de l’Ouest, en Europe, dans les Caraïbes ou ailleurs.
Le Manuel propose des stratégies et des ressources pour se défendre face au cyberharcèlement, y compris sur la manière de s’y préparer, d’y répondre et de soutenir les personnes visées.
Le Manuel a été traduit et adapté pour les journalistes en partenariat avec Code for Africa (CfA), la plus grande organisation de citoyenneté numérique et de journalisme de données du continent, et PesaCheck, l’initiative de fact-checking de CfA présente dans plus de 12 pays, et qui publie dans quatre langues.

(Dakar/New York) — L’organisation de défense de la liberté d’expression PEN America lance aujourd’hui, en partenariat avec Code for Africa (CfA) et PesaCheck, le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, une ressource unique en langue française, pour soutenir les journalistes et écrivain(e)s francophones de plus en plus confronté(e)s au cyberharcèlement. Le Manuel propose des outils pratiques et des stratégies pour se défendre face au cyberharcèlement, que PEN America considère comme une menace directe d’ampleur contre la liberté d’expression et la liberté d’écrire.

Fruit d’une recherche menée par des journalistes et des expert(e)s en cybersécurité basé(e)s en Afrique de l’Ouest et en Europe, ce Manuel a été rédigé en collaboration avec PesaCheck, une initiative de fact-checking de CfA, qui travaille dans plus de 12 pays sur le continent africain, et ce dans quatre langues. Les contenus de ce Manuel répondent de manière spécifique aux besoins des créateurs et créatrices de contenus en Afrique de l’Ouest et à travers le continent, mais aussi en Europe, en Amérique du Nord ou dans les Caraïbes qui subissent du harcèlement de la part de gouvernements, de groupes organisés, des groupes d’intérêt, et des attaques de trolls.

“Le cyberharcèlement constitue une volonté de porter atteinte à la liberté de la presse et de museler l’expression créative. En tant qu’organisation d’écrivain(e)s et pour les écrivain(e)s, PEN America s’engage pour travailler avec nos partenaires en Afrique de l’Ouest, en Europe et autour du monde pour s’assurer que les écrivain(e)s, les journalistes, les artistes et les activistes oeuvrant pour les droits humains puissent faire entendre leur voix,” déclare Viktorya Vilk, Directrice des programmes Sécurité numérique et Liberté d’Expression à PEN America.

Pendant des années, le cyberharcèlement a été considéré comme une menace moins violente que les menaces physiques. Mais aujourd’hui,l’impact dévastateur du cyberharcèlement, sur le quotidien, la santé mentale, la liberté d’expression et les liens avec les violences en ligne sont reconnus. La situation est particulièrement inquiétante pour les femmes journalistes – 73% d’entre elles ont déjà subi du cyberharcèlement, selon une enquête mondiale de l’UNESCO et d’ICFJ.

“Les voix des femmes en ligne résonnent plus fort que jamais, c’est une avancée sans précédent, mais la violence de genre en ligne reste un problème de sécurité majeur. Les créateurs et créatrices de contenu ainsi que les journalistes ont besoin qu’Internet soit un espace plus sûr. Des outils tels que cette ressource unique de PEN America nous aidera à répondre aux attaques en ligne et à nous sentir collectivement soutenu(e)s,” déclare Rose Lukalo, Rédactrice en chef à PesaCheck.

Ce Manuel en langue française s’ajoute donc au Manuel en langue anglaise de PEN America, publié en 2018, et qui a depuis posé les bases du travail de plaidoyer de PEN America contre le harcèlement en ligne. L’édition en français est la deuxième adaptation internationale, étendant ainsi l’expertise de PEN America à une audience multilingue, après le lancement d’une version en espagnol en juillet dernier.

“Les journalistes, les fact-checkers, et les écrivain(e)s font plus que jamais face à un cyberharcèlement qui a pour but de les intimider et d’entraver leur travail. C’est pourquoi Code for Africa est fière de se joindre à PEN America pour créer une ressource qui offre des conseils pratiques adaptés de manière spécifique pour la région. Cela nous permet de répondre en tant que communauté et d’aider toutes les voix à se faire entendre,” déclare Amanda Strydom, Programme manager Senior, CivicSignal et Engagement à Code for Africa.

Ce Manuel offre des conseils pratiques sur le doxing, l’usurpation d’identité, et d’autres tactiques abusives. Si ce guide s’adresse principalement aux écrivain(e)s et aux journalistes, la plupart des indications sont pertinentes pour toutes les personnes qui font face à de l’hostilité en ligne, en particulier les femmes et les personnes qui s’identifient comme faisant partie d’un groupe marginalisé.

Le Manuel propose notamment :

Un glossaire des tactiques de cyberharcèlement
Des stratégies d’auto-défense, incluant des guides étapes par étapes pour se défendre contre le piratage, l’usurpation d’identité, et le doxing
Des stratégies de réponse, incluant des indications sur les outils existants sur les plateformes, sur la mise en place de réseaux de soutien, ou sur la manière de faire entendre sa voix face aux cyberharceleurs de manière sécurisée
Des conseils pour les allié(e)s qui souhaitent intervenir de manière sécurisée lorsqu’ils et elles sont témoins de cyberharcèlement
Les meilleures pratiques pour les organisations afin de mieux protéger leurs employé(e)s

Le Manuel de défense contre le cyberharcèlement est disponible gratuitement en Français à l’adresse suivante :

https://onlineharassmentfieldmanual.pen.org/fr/

À propos de PEN America : Fondée 1922, l’organisation PEN America travaille à l’intersection entre la littérature et les droits humains pour protéger la liberté d’expression aux États-Unis et dans le reste du monde. Nous célébrons la liberté d’écrire, en reconnaissant le pouvoir des mots et de leur capacité à transformer le monde. Notre mission est de réunir les écrivain(e)s et leurs allié(e)s pour mettre en lumière l’expression créative et défendre les libertés qui la rendent possible. Pour plus d’informations : pen.org

À propos de PesaCheck : PesaCheck est membre du réseau international de fact-checking (International Fact-Checking Network, IFCN) et constitue l’initiative de vérification à but non lucratif la plus importante en Afrique avec une présence dans 12 pays. Lancée en 2016 pour vérifier tout d’abord les données publiques en Afrique de l’Est, PesaCheck a élargi le spectre des sujets couverts, assurant le suivi des promesses politiques par exemple, et aide également les médias et les ONGs à établir leurs propres équipes de fact-checking.

À propos de Code for Africa : Code for Africa (CfA) est le plus grand réseau de laboratoires de technologie citoyenne et de journalisme de données du continent africain, avec des équipes dans 21 pays. CfA met en place des solutions numériques qui favorisent l’accès à l’information, dans le but de renforcer la démocratie. Parmi ces projets citoyens, l’initiative de fact-checking PesaCheck, et le programme de recherche et d’analyse Civic Signal. CfA gère également le réseau africain des centres de journalisme d’investigation (African Network of Centres for Investigative Reporting – ANCIR), qui offre aux rédactions les meilleurs outils numériques d’enquête, de sécurité en ligne et des solutions de cryptage pour les lanceurs d’alerte.

###

Contact :

Elodie Vialle, Consultante Sécurité numérique et Liberté d’expression, PEN America

evialle pen.org