Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : À Marseille, un couple de profs reçoit une photo de Samuel Paty puis (...)

France : À Marseille, un couple de profs reçoit une photo de Samuel Paty puis des menaces de mort

mercredi 20 octobre 2021, par siawi3

Source : https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/a-marseille-deux-enseignants-recoivent-des-menaces-de-mort-et-une-photo-de-samuel-paty?utm_source=nl_quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=20211018&xtor=EPR-1&_ope=eyJndWlkIjoiZWU1YTU1MWQyNmQzMmYxMmE0MzMyZDY4NmJjYmFiMmUifQ%3D%3D


À Marseille, un couple de profs reçoit une photo de Samuel Paty puis des menaces de mort

Enquête ouverte

Par Magazine Marianne

Publié le 18/10/2021 à 16:36

Un couple d’enseignants d’un collège marseillais ont reçu une photo du professeur d’histoire-géo assassiné l’an dernier, ainsi qu’au moins deux courriers de menaces de mort. Le parquet confirme l’ouverture d’une enquête. Les motivations de l’auteur des menaces sont encore inconnues.

À Marseille, un couple de professeur a reçu plusieurs courriers de menaces de mort, ainsi qu’une photo de Samuel Paty. Une enquête pour menace de mort par écrit sur personne dépositaire de l’autorité publique a été ouverte, a indiqué ce lundi 18 octobre le parquet à Marianne, confirmant une information de BFM Marseille-Provence. Selon le parquet, ces menaces de mort ne seraient pas liées à la présentation de caricatures en classe par les professeurs. « Nous ne savons pas encore pourquoi ces enseignants sont menacés », a précisé le parquet à Marianne. L’auteur des menaces de mort n’a pas encore été identifié.

Selon BFM Marseille-Provence, les deux enseignants ont reçu, le 8 octobre dernier, une photo de Samuel Paty dans leur boîte aux lettres. Ils auraient ensuite reçu, quatre jours plus tard, une lettre dactylographiée. « Tu vas crever », indique ce courrier. Puis, dans la nuit de vendredi à samedi, jours d’hommage à la mort du professeur d’histoire-géographie décapité un an plus tôt dans les Yvelines, un nouveau courrier a été déposé dans leur boîte aux lettres. Le ton se fait plus menaçant cette fois : « Derniers jours… semaine prochaine tu mourras. »

À LIRE AUSSI 
 : Un an après l’assassinat de Samuel Paty, qu’a fait l’État sur la laïcité ?