Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > « The Stranger » (Al Garib) soumis par la Palestine à la compétition pour (...)

« The Stranger » (Al Garib) soumis par la Palestine à la compétition pour l’Oscar du meilleur film international

Cinema

mardi 2 novembre 2021, par siawi3

Source : https://agencemediapalestine.fr/blog/2021/10/26/the-stranger-al-garib-soumis-par-la-palestine-a-la-competition-pour-loscar-du-meilleur-film-international/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=appel_a_action_journee_mondiale_d_action_pour_la_protection_de_la_societe_civile_palestinienne&utm_term=2021-10-28

« The Stranger » (Al Garib) soumis par la Palestine à la compétition pour l’Oscar du meilleur film international

Le 26 octobre 2021

Déjà primé à Venise, le long métrage d’Ameer Fakher Eldin, The Stranger (Al Garib), a été soumis par la Palestine à la compétition pour l’Oscar du meilleur film international, dont la cérémonie aura lieu en mars 2022. La liste des nominés sera définitivement annoncée le 8 février prochain.

Le film fera également l’ouverture du festival international « Palestine cinema days » le 3 novembre prochain à Ramallah.

The Stranger (titre original : Al Garib) est un film de 110 minutes réalisé par Ameer Fakher Eldin.

Voici son synopsis : dans un petit village du plateau du Golan occupé, la vie désespérée d’un médecin non diplômé traversant une crise existentielle prend une direction inattendue lorsqu’il rencontre un homme blessé dans les combats de la guerre en Syrie. Contredisant les règles de la communauté en temps de guerre et de crise nationale, il affronte sans hésiter son nouveau destin.

Cinquante ans après l’occupation par Israël du Golan syrien, le réalisateur et scénariste d’origine syrienne Ameer Fakher Eldin décrit la guerre intérieure d’un homme qui désire une vie différente de celle que son père a toujours cherché à lui imposer.

« C’est une étude sur un personnage qui vit comme un étranger dans sa propre communauté […] L’occupation israélienne du plateau du Golan syrien en 1967 est un événement qui est tombé dans l’oubli. Plus de cinquante ans après cet événement, peu de gens connaissent les conditions de vie de la population syrienne. J’ai écrit et réalisé le film dans mon pays natal, en entendant les sons de la guerre qui résonnent au loin, derrière les collines et cette frontière aberrante avec la Syrie. Où sont ces guerres ? Sont-ils au-delà de la frontière établie lors de l’occupation ? Ou à l’intérieur, dans mon pays d’origine ? C’est la guerre de qui ? Quelle est la fonction de ces frontières et de leurs fils barbelés ? […] Le film raconte l’histoire d’Adnan qui souhaite en vain une vie différente de celle que son père a tenté de lui imposer. D’une certaine manière, à travers son histoire, nous pouvons observer les victimes des sociétés patriarcales. Avec des femmes qui, dans le film comme dans la réalité, jouent le rôle de l’espoir » déclare Ameer Fakher Eldin.

Scénario : Ameer Fakher Eldin
Interprètes : Ashraf Barhoum, Amal Kais, Mohammad Bakri, Amer Hlehel, Hitham Omari, Mahmoud Abu
Jazi, Elham Araf, Cila Abusaleh
Directeur de la photo : Niklas Lindschau
Montage : Ameer Fakher Eldin
Décors : Bashar Hassuneh
Costumes : Hamada Atallah
Musique : Rami Nakhleh
Production : Dorothe Beinemeier, Red Balloon (Allemagne), Tony Copti & Jiries Copti, Fresco Film (Palestine)
Coproduction : Moayad Dib, Fayçal Hassairi, Anas Azrak, Ahmad Zalabieh, Metafora Production (Qatar), Gwen G. Wynne & Carol Ann Shine, Apricot Films (Etats-Unis)
Production executive : Gwen G. Wynne, Carol Ann Shine

Bande annonce :ici

Avec le soutien de MOIN Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein, Doha Film Institute , Culture Resource (AL MAWRED), The Arab Fund for Arts and Culture (AFAC)

World Premiere in Venice at Giornate degli Autori 2021

Ameer Fakher Eldin est un scénariste et réalisateur syrien. Il est né dans l’ancienne Union soviétique de parents syriens originaires du plateau du Golan occupé. Après avoir obtenu un diplôme en cinéma, il a réalisé plusieurs courts métrages. Il est membre de commissions qui attribuent divers fonds cinématographiques. Son premier long métrage de fiction, The stranger (Al garib), est également le premier long métrage produit sur le plateau du Golan. Il travaille actuellement sur un nouveau projet en développement, « Nothing of Nothing Remains ».