Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Irak : Le Premier ministre irakien visé par une “tentative d’assassinat” au (...)

Irak : Le Premier ministre irakien visé par une “tentative d’assassinat” au drone

lundi 8 novembre 2021, par siawi3

Source : https://www.courrierinternational.com/article/attentat-le-premier-ministre-irakien-vise-par-une-tentative-dassassinat-au-drone

Attentat.Le Premier ministre irakien visé par une “tentative d’assassinat” au drone

Courrier international - Paris

Publié le 07/11/2021 - 11:35

Photo : Déploiement de forces de sécurité à l’une des entrées de la Zone verte à Bagdad, après la tentative d’assassinat contre le Premier ministre le 7 novembre. REUTERS/Alaa Al-Marjani

Un mois après les dernières élections en Irak, le chef du gouvernement Moustafa Al-Kazimi est sorti indemne d’une “tentative d’assassinat ratée” dans la nuit de samedi à dimanche au moyen de drones piégés qui ont visé sa résidence à Bagdad, confirmant et aggravant la crise politique que traverse le pays.

L’information s’affiche en une de plusieurs des principaux sites d’information du monde arabe. “Le Premier ministre Kazimi indemne après une ‘tentative d’assassinat’ au drone”, titre ainsi le site du journal libanais L’Orient-le-Jour. D’après les informations de l’AFP, relayées par le site, cet attentat pas encore revendiqué contre le Premier ministre irakien, le 7 novembre à Bagdad, “a été mené par ‘trois drones, dont deux ont été abattus’ par la garde rapprochée de Moustafa Al-Kazimi”, selon deux sources de sécurité en Irak. “Le troisième a pu faire exploser sa charge contre la maison, blessant deux gardes du corps de M. Kazimi”, précise l’AFP.

“Cette attaque porte à un nouveau degré les tensions causées par le refus des milices pro-Iran d’accepter les résultats des élections législatives du mois dernier”, souligne le journal saoudien de Londres Asharq Al-Awsat.

À lire aussi Élection. En Irak, les milices et les tribus en ordre de bataille

En effet, les milices chiites contestent les résultats, encore provisoires, du scrutin du 10 octobre dernier, où l’Alliance Al-Fatah, la vitrine politique de la coalition paramilitaire du Hachd Al-Chaabi qui regroupe une grande partie de ces milices, aurait perdu deux tiers de ses sièges.

Une première

Des partisans du Hachd – qui avait été créé pour lutter contre le groupe djihadiste État islamique – “ont entamé des sit-in à proximité de deux entrées de la Zone verte pour protester contre les résultats des élections”, rappelle l’AFP, relayée par L’Orient-le-Jour. “Des heurts ont eu lieu vendredi avec les forces de sécurité près de l’une des entrées de la Zone verte”, un périmètre ultra-sécurisé au cœur de Bagdad, abritant l’ambassade des États-Unis et la résidence du Premier ministre. “Les attaques au drone piégé se sont multipliées ces derniers mois en Irak, notamment contre des sites abritant des intérêts américains”, ajoute l’agence. Toutefois, l’attaque contre Moustafa Al-Kazimi “est la première à viser la résidence du Premier ministre, au pouvoir depuis mai 2020”, alors que des tractations sont en cours pour former des coalitions parlementaires.

Ce dernier est apparu ensuite à la télévision, assis à un bureau, déclarant que “les attaques lâches à la roquette et au drone ne permettent pas de bâtir un pays ni un avenir”, indique Asharq Al-Awsat. Le journal relaie aussi la réaction du ministère saoudien des Affaires étrangères, qui a dénoncé “un acte terroriste lâche”. L’Iran, précise L’Orient-le-Jour, “a également condamné l’attaque, dénonçant une sédition derrière laquelle il faut chercher des ‘think tanks étrangers’”.


Le risque d’une confrontation avec les milices ?

Pour le journal libanais, “l’attaque peut être interprétée comme un message adressé non seulement au Premier ministre irakien, mais également à Moqtada Sadr, l’homme fort du pays arrivé en tête des législatives et dont la ligne politique nationaliste rejette officiellement toute forme d’ingérence étrangère et condamne les milices pro-iraniennes. Une alliance tacite a été conclue entre Sadr et Moustafa el-Kazimi pour le reconduire à son poste actuel de Premier ministre”.

L’Orient-le-Jour tente d’éclairer les enjeux pour l’avenir : “Certains experts craignent une confrontation entre les milices pro-iraniennes et les forces de sécurité, alors que les premières sont officiellement intégrées dans l’appareil sécuritaire irakien. Elles agissent dans les faits de manière autonome. Alors que Moqtada Sadr a appelé l’armée irakienne à prendre les choses en main, sa disposition à chercher un compromis politique avec les milices […] s’avérera décisive en ce qui concerne l’éventualité d’une confrontation.”

°°°

Source : https://www.youtube.com/watch?v=KgQOGPvjiAU

Une attaque au drone piégé cible la résidence du Premier ministre irakien à Bagdad

8 nov. 2021

L’Obs

VIDEO ici

Des images montrent les dégâts conséquents causés par l’attaque par un drone piégé de la résidence du Premier ministre irakien Moustafa al-Kazimi, dimanche 7 novembre, dans la Zone verte de Bagdad. Le dirigeant, qui s’en sort indemne, lance un appel au calme.