Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > France : Le musée parisien du Quai Branly restitue au Bénin 26 œuvres des (...)

France : Le musée parisien du Quai Branly restitue au Bénin 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey : « C’est une grande fierté »

vendredi 12 novembre 2021, par siawi3

Source : https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/histoire/le-musee-parisien-du-quai-branly-restitue-au-benin-26-oeuvres-des-tresors-royaux-d-abomey-c-est-une-grande-fierte_4838709.html

Le musée parisien du Quai Branly restitue au Bénin 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey : « C’est une grande fierté »

Ce retour historique est dans toutes les conversations des Béninois.

Article rédigé par
Omar Ouahmane

Radio France

Publié le 09/11/2021 19:15

Photo : Ces statues des trésors royaux d’Abomey, exposées au musée du Quai Branly, font partie des 26 oeuvres qui vont être rendues au Bénin par la France. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Vingt-six œuvres des trésors royaux d’Abomey, conservées au musée du Quai Branly à Paris vont rejoindre le Bénin mercredi 10 novembre. Un retour historique, insiste Florentin Nangbe, professeur de sociologie à l’Université de d’Abomey-Calavi, près de Cotonou, au Bénin. « C’est une grande fierté pour moi parce que quand on parle de la colonisation aux jeunes, ils n’y comprennent pratiquement rien, explique-t-il. Et maintenant, ils cherchent à comprendre mieux ce qu’il s’est passé. »

Cette restitution est au cœur de toutes les conversations au Bénin. « Il faut savoir que c’est un sujet qui est vraiment partout à Cotonou, souligne Marie-Cécile Zinsou, présidente de la fondation qui porte son nom. Les gens parlent beaucoup de ça ces derniers temps parce que c’était impossible. Le patrimoine français est inaliénable. Donc quand un objet rentre dans les collections du patrimoine français, il n’en ressort plus jamais. » Et puis, il y a eu cette loi d’exception votée en mai 2020 et ce « changement de paradigme total », poursuit Marie-Cécile Zinsou. « Et du coup, évidemment, aujourd’hui, de se dire que les gens vont enfin pouvoir y avoir accès librement quand ils le souhaitent, c’est merveilleux », ajoute-t-elle.

Selon plusieurs experts, des milliers d’œuvres se trouveraient hors du continent africain et seraient réclamées par de nombreux pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou le Mali.