Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Le journaliste américain Danny Fenster condamné à onze ans de prison en (...)

Le journaliste américain Danny Fenster condamné à onze ans de prison en Birmanie

dimanche 21 novembre 2021, par siawi3

Source : https://www.courrierinternational.com/article/repression-le-journaliste-americain-danny-fenster-condamne-onze-ans-de-prison-en-birmanie

Le journaliste américain Danny Fenster condamné à onze ans de prison en Birmanie

vendredi 12 novembre 2021,

par Courrier International

Arrêté en mai dernier à l’aéroport de Rangoon, Fenster, qui travaillait pour le magazine Frontier Myanmar, était notamment poursuivi pour violations des lois birmanes sur l’immigration. Il doit encore être jugé pour terrorisme et sédition.

Danny Fenster a écopé de la peine “la plus lourde” prévue en Birmanie pour violation des lois sur l’immigration, souligne le Washington Post. Ce journaliste américain de 37 ans a en effet été condamné par un tribunal birman à onze ans de prison ce vendredi 12 novembre.

Une peine qui pourrait encore s’alourdir : Fenster devra répondre de deux autres chefs d’accusation plus graves, ceux de terrorisme et de sédition, qui n’ont pas encore été examinés et pour lesquels il encourt la prison a perpétuité. Le journaliste américain avait été arrêté en mai 2021 à l’aéroport international de Rangoon alors qu’il embarquait à bord d’un vol pour Kuala Lumpur, en Malaisie. Puis il avait été incarcéré à la prison d’Insein, “notoirement connue pour ses piètres conditions de détention et pour accueillir de nombreux prisonniers politiques”, explique le Washington Post.

Employé par le magazine Frontier Myanmar, un média qui publie des informations générales et économiques en anglais et en birman – et qui a cessé de paraître en octobre –, Danny Fenster avait été exclu de la vague d’amnisties accordées à plus de 5 000 détenus en octobre dernier, dont des manifestants contre e coup d’État de la junte militaire birmane de février 2021.

Deux autres journalistes étrangers arrêtés après ces événements, l’Américain Nathan Maung et le Japonais Yuki Kitazumi, ont depuis été relâchés. Plus d’une centaine de journalistes ont été arrêtés depuis le coup d’État, et alors que la junte militaire cherche “à faire taire” toute opposition en Birmanie, certains ont trouvé refuge dans la Thaïlande voisine et plusieurs dizaines d’entre eux sont toujours derrière les barreaux, indique le Washington Post.

Selon le quotidien américain, la condamnation de Fenster a été fermement condamnée “par les défenseurs de la liberté de la presse, le gouvernement américain et la communauté internationale”.