Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Israel : Quid du mariage ?

Israel : Quid du mariage ?

mardi 30 novembre 2021, par siawi3

Source : email 29.11.21

par Hakim Arabdiou

HAUSSE DES MARIAGES MIXTES EN ISRAEL POURTANT INTERDIT

Selon le Bureau des statistiques israélien, le nombre des mariages mixtes (entre Juives ou Juifs d’une part et non juifs et non juives d’autre part) s’élève à 85 000 (7 %) sur les 1, 250 million couples mariés (y compris palestiniens). La plupart des couples mixtes se composent de personnes originaires de l’ex-Union soviétique.

Ces chiffres ne comptent pas les couples en concubinage, ni les mariages avec des étrangers. En un demi-siècle, le nombre de couples non mariés, ainsi que le nombre de Juifs et de juives célibataires a énormément augmenté en Israël.

Le nombre de couples mixtes où l’homme est juif s’élève à 52 000 et où la femme est juive à 32 000. Le premier constat est la hausse constante des couples mixtes mariés ces dix dernières années. Le deuxième constat est que les enfants des couples mixtes où la maman n’est pas juive sont considérés comme non juifs, selon la Loi religieuse juive en vigueur en Israël.

De plus, la conversion au judaïsme y est longue et fastidieuse. C’est pourquoi une loi gouvernementale en voie d’être adoptée vise à mettre fin au monopole des intégristes juifs en matière de conversion au judaïsme.

Les mariages mixtes sont interdits en Israël. Les intégristes juifs considèrent ce type de mariage comme une deuxième Shoah (dixit le ministre intégriste israélien de l’Education). En revanche, une loi séculière autorise la régularisation des mariages d’Israéliennes et d’Israéliens célébrés à l’étranger (souvent à Chypre ou en Turquie).

°°°

Source : https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/1626866490-israel-le-nombre-de-mariage-en-baisse-selon-le-bureau-central-des-statistiques

Israël : le nombre de mariages en baisse, selon le Bureau central des statistiques

i24NEWS

21 juillet 2021, 13:21 - dernière modification 21 juillet 2021, 13:29

An Israeli Arab couple watches the view, which includes Israel’s controversial separation barrier (top R), during the photo shooting before their wedding in Jerusalem on November 26, 2009.

JONATHAN NACKSTRAND / AFPAn Israeli Arab couple watches the view, which includes Israel’s controversial separation barrier (top R), during the photo shooting before their wedding in Jerusalem on November 26, 2009.

A l’occasion de la Saint-Valentin israélienne, un rapport révèle une hausse du nombre de célibataire

À l’occasion de la fête juive de Tu B’Av (l’équivalent de la Saint-Valentin en Israël), le Bureau central des statistiques a révélé qu’en 2019, 48.056 couples s’étaient mariés, dont 69 % - 33 354 - étaient des couples juifs.

En outre, 12.900 couples musulmans, 973 couples druzes et 803 couples chrétiens se sont mariés en 2019.

Selon le rapport du Bureau, le taux de mariages chez les Juifs et les Musulmans ne cesse de baisser depuis 2009.

Par conséquent, le pourcentage d’hommes célibataires parmi les hommes juifs âgés de 45 à 49 ans est passé de 3 % fin 1970 à 13 % fin 2019.

Le pourcentage de femmes célibataires parmi les femmes juives âgées de 45 à 49 ans a également augmenté au cours de cette période, passant de 2% à 11%.

Parallèlement à la baisse du taux de mariages chez les Juifs, on observe depuis 2008 une augmentation du pourcentage de couples vivant en concubinage, et non mariés.

Ainsi, le pourcentage de jeunes juifs âgés de 18 à 34 ans qui vivaient ensemble est passé de 2% en 2000 à 6% en 2019.

°°°

Source :https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/politique/1562743470-israel-le-ministre-de-l-education-compare-les-mariages-mixtes-a-une-seconde-shoah

Israël : le ministre de l’Education compare les mariages mixtes à « une seconde Shoah »

i24NEWS

10 juillet 2019, 09:24 - dernière modification 10 juillet 2019, 14:50

Photo : Le rabbin colonel Eyal Karim (à gauche), nommé pour devenir le rabbin de l’armée israélienne assis à côté de son prédécesseur, le Général Rafi Peretz, aujourd’hui ministre de l’Education, ici en 2016
Ministère de la Défense/ Diana KhananashviliLe rabbin colonel Eyal Karim (à gauche), nommé pour devenir le rabbin de l’armée israélienne assis à côté de son prédécesseur, le Général Rafi Peretz, aujourd’hui ministre de l’Education, ici en 2016

Des propos qui ont provoqué la colère de certains Israéliens

Le nouveau ministre israélien de l’Education, Rafi Peretz, a tenu des propos polémiques lors d’une réunion au sujet des communautés juives dans le monde, comparant l’assimilation à l’Holocauste.

Le ministre israélien a indiqué que les mariages mixtes aux Etats-Unis sont « comme une deuxième Shoah ». « C’est à cause de cela que nous avons perdu 6 millions de Juifs » pendant la Seconde Guerre mondiale, a indiqué Rafi Peretz.

Des propos qui ont provoqué la colère de certains Israéliens, notamment à gauche.

« Une seconde Shoah ? Ma famille a vécu la Shoah ! Les mariages mixtes aux Etats-Unis ne sont pas une Shoah ! Honte à vous ministre de l’Education ! », a indiqué Nitzan Horowitz, à la tête de la formation politique Meretz.

Benyamin Netanyahou n’a lui pas condamné ces propos, se disant plus inquiet par le positionnement politique des Juifs américains que par leur démographie.

« Aux Etats-Unis, une grande partie des Juifs s’éloignent du judaïsme et c’est très compliqué d’agir contre cela », a indiqué le Premier ministre israélien, regrettant que les Américains de confession juive soutiennent autant les démocrates.