Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Announcements > France : Mort de Maryse Wolinski, écrivaine et veuve du dessinateur de (...)

France : Mort de Maryse Wolinski, écrivaine et veuve du dessinateur de Charlie Hebdo

vendredi 10 décembre 2021, par siawi3

Source : https://www.huffingtonpost.fr/entry/mort-de-maryse-wolinski-ecrivaine-et-veuve-du-dessinateur-de-charlie-hebdo_fr_61b231c6e4b04ae319fbf9b8

CULTURE
09/12/2021 17:52 CET

Mort de Maryse Wolinski, écrivaine et veuve du dessinateur de Charlie Hebdo

Romancière et journaliste, Maryse Wolinski est décédée à l’âge de 78 ans ce jeudi 9 décembre.

AFP

Photo : La journaliste et écrivaine française Maryse Wolinski, ici en photo lors de l’évènement « Radio-France fête le livre » le 25 novembre 2017 à Paris.
Jean-Marc ZAORSKI via Getty Images

DECES - La romancière et journaliste Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski tué dans l’attentat contre Charlie Hebdo, est décédée jeudi 9 décembre à l’âge de 78 ans, a annoncé à l’AFP son éditeur, le Seuil.

Née à Alger, originaire du Lot-et-Garonne, elle a été mariée pendant 43 ans avec le dessinateur tué en janvier 2015. Ils ont eu une fille, Elsa.

Après une carrière dans la presse, en commençant par Sud Ouest à Bordeaux et en passant par Le Journal du dimanche, Elle ou Le Monde-Dimanche, elle s’est consacrée à la littérature.

“C’est en 1988 qu’elle s’impose comme romancière à part entière, avec Au diable Vauvert, son premier roman, paru chez Flammarion : l’intimité et le secret, la vie de famille, l’amour (ou le désamour) dans le couple, autant de thèmes qui formeront la matière de ses romans ultérieurs”, souligne le Seuil dans un communiqué.

Suivront des succès comme Le Maître d’amour (1992), Lettre ouverte aux hommes qui n’ont rien compris aux femmes (1993) ou La Femme qui aimait les hommes (1998).

Après la mort de son mari, elle lui a consacré trois livres publiés par le Seuil, “trois récits poignants : Chérie, je vais à Charlie (2016), Le goût de la belle vie (2018), et Au risque de la vie (2020)”.

Mercredi, Elsa Wolinski avait salué sur Instagram la façon dont sa mère, malade, affrontait sa mort prochaine “avec vaillance et élégance”.