Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Retour en grâce.Les assassins saoudiens de Jamal Khashoggi se la coulent (...)

Retour en grâce.Les assassins saoudiens de Jamal Khashoggi se la coulent douce à Riyad

mardi 4 janvier 2022, par siawi3

Source : https://www.courrierinternational.com/article/retour-en-grace-les-assassins-saoudiens-de-jamal-khashoggi-se-la-coulent-douce-riyad


Retour en grâce.Les assassins saoudiens de Jamal Khashoggi se la coulent douce à Riyad

Publié le 31/12/2021 - 13:50

Des amis de Jamal Khashoggi se réunissent lors d’une manifestation lui rendant hommage devant le consulat d’Arabie Saoudite à Istanbul, en octobre 2020. PHOTO / OZAN KOSE / AFP

Riyad affirme que les meurtriers du journaliste saoudien ont été “sévèrement punis”. Mais tout indique qu’il n’en est rien. Certains avaient déjà retrouvé leur place dans l’entourage du prince héritier, Mohammed ben Salmane. D’autres seraient libres et logés dans des appartements luxueux, révèle le journal britannique The Guardian.

Ils avaient été condamnés pour le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, en octobre 2018 au consulat saoudien d’Istanbul en Turquie. Ils sont donc censés purger leur peine de prison, mais, en réalité, “ils vivent et travaillent dans un logement sept étoiles à l’intérieur d’un complexe sécurisé à Riyad, géré par les autorités”, révèle le quotidien britannique The Guardian.

Le journal cite deux témoins qui affirment avoir eu un aperçu du quotidien de trois personnes condamnées dans cette affaire. Il s’agirait de Salah Al-Tubaigy, accusé d’avoir découpé le corps, Mustafa Al-Madani, qui aurait joué le rôle de double pour faire croire que la victime avait quitté le consulat à pied, et Mansour Abahussein, qui aurait dirigé l’opération.

Tous les trois recevraient “fréquemment des visites” familiales et semblent avoir des occupations “normales”. Mansour Abahussein et Mustafa Al-Madani, deux agents du renseignement, recevraient régulièrement les visites de leur patron, Mohamed Al-Howairini, chef du contre-terrorisme saoudien.

Un procès sans transparence

Ces révélations semblent confirmer que les

[...]La suite est réservée aux abonnés