Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Europe : Quand George Orwell prenait les armes contre Franco

Europe : Quand George Orwell prenait les armes contre Franco

VIDEO

jeudi 10 février 2022, par siawi3

Source : https://la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/Quand-George-Orwell-prenait-les-armes-contre-Franco

Je serai des millions ! – Vidéo 25’37

Une série d’histoires dans les luttes pour l’émancipation,
racontées par Olivier Besancenot

Quand George Orwell prenait les armes contre Franco

Le 9 février 2022

Comment mener une guerre révolutionnaire ? Faut-il d’abord gagner la guerre contre les forces réactionnaires et ensuite mettre en place des mesures révolutionnaires ? Ou bien faut-il mener les deux de front, la guerre contre les forces anti-révolutionnaires et la révolution sociale en même temps ?

Cette question toute théorique a trouvé une incarnation très pratique et très concrète dans un épisode de l’histoire du XXe siècle, en 1936 et 1937, pendant la guerre civile espagnole. Le camp républicain, censé faire front contre la tentative de coup d’État des nationalistes menés par Franco, se divisa sur des questions politiques et stratégiques : d’un côté le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti socialiste unifié de Catalogne (PSUC), membre de l’Internationale communiste, qui réprimèrent les anti-staliniens du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM) et de la Fédération anarchiste ibérique (FAI). Le point d’orgue de cet affrontement fut les Journées de mai 1937 à Barcelone, dont les combats firent plusieurs centaines de morts au sein des différents mouvements anti-fascistes.

Le premier témoin de ces guerres intestines, ce fut le journaliste et écrivain britannique George Orwell, qui prit les armes contre les nationalistes. Engagé sur le front au sein d’une milice du POUM, il sera blessé d’une balle dans la gorge. Spectateur désabusé de la répression menée par le parti communiste contre ses anciens alliés qualifiés d’« hitléro-trotskistes », Orwell garda une aversion contre le stalinisme, et contre la falsification de la vérité dont se sont rendus coupables les soutiens aveugles du parti communiste. Deux thèmes qui feront la matière principale de son chef-d’œuvre, Mille neuf cent quatre-vingt-quatre. Olivier Besancenot rend hommage à George Orwell (et à Ken Loach !).

VIDEO ici : Quand George Orwell prenait les armes contre Franco [EXTRAIT] par Là-bas si j’y suis

chronique : Olivier Besancenot
réalisation : Jonathan Duong
montage : Ugo Simon
son : Alexandre Lambert

Voir aussi

- George Orwell, Hommage à la Catalogne, parution originale sous le titre Homage to Catalonia en 1938, traduction de l’anglais par Yvonne Davet, nouvelle édition chez 10/18 en 2000

- Ken Loach, Land and Freedom, Royaume-Uni, 1h49, 1995