Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Israel : Massacre.“Tantura”, un documentaire qui remet Israël face à ses (...)

Israel : Massacre.“Tantura”, un documentaire qui remet Israël face à ses démons

dimanche 13 février 2022, par siawi3

Source : https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/massacre-tantura-un-documentaire-qui-remet-israel-face-ses-demons


Massacre.“Tantura”, un documentaire qui remet Israël face à ses démons

Pascal Fenaux

Publié le 11/02/2022 - 15:57

Vue aérienne de la station balnéaire de Dor, construite sur les décombres du village de Tantura, photo prise le 25 janvier 2022. PHOTO / JACK GUEZ / AFP.

D’anciens combattants israéliens témoignent, dans un documentaire, de massacres commis en 1948 contre des Palestiniens, dans la localité palestinienne de Tantura, qui auraient fait plus de 200 morts. En Israël, les critiques sont mitigées.


EXTRAIT de l’article :

Dans la nuit du 22 au 23 mai 1948, au plus fort de la première guerre israélo-arabe, la brigade Alexandroni, une unité d’infanterie de l’armée israélienne, s’emparait du gros port de pêche arabe de Tantura, assurant ainsi à Tsahal un contrôle stratégique absolu du littoral palestinien entre la ville mixte arabo-juive de Haïfa et la métropole juive de Tel-Aviv.

Dans les mois qui suivirent, deux villages juifs allaient être créés sur les terres de Tantura, quasi intégralement rasé : le kibboutz (collectiviste) Nahsholim sur la partie nord de l’ancien village arabe, et le moshav (semi-collectiviste) Dor sur sa partie sud.

Mais que s’est-il vraiment passé le 23 mai 1948 à Tantura ? C’est l’objet du documentaire éponyme réalisé par l’Israélien Alon Schwarz et présenté le 21 janvier dernier au festival du film de Sundance.

Ce documentaire, explique le site Internet Walla !, se base sur quelque cent quarante heures de témoignages juifs et arabes enregistrés à la fin des années 1990 par Theodore Katz, un étudiant en histoire de l’université de Haïfa, dans le cadre de sa thèse de doctorat, attestant d’un vaste massacre commis après la bataille par des soldats israéliens.

Or, rappelle Walla !, “la thèse de Teddy Katz avait fait l’objet d’une enquête publiée dans le quotidien Maariv, le 28 janvier 2000 […], déclenchant une violente polémique et contraignant en fin de compte le doctorant en histoire à renier sa propre thèse devant un tribunal […], à présenter ses excuses aux vétérans de la brigade Alexandroni et à saborder sa carrière universitaire”.
De nouveaux témoignages

Le documentaire d’Alon Schwarz ne repose pas uniquement sur les témoignages recueillis par Teddy Katz, mais aussi et surtout sur de nouvelles déclarations livrées au réalisateur par des vétérans aujourd’hui

[...]
Pascal Fenaux