Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Ukraine : le délégué russe d’une conférence de l’ONU sur le climat présente des (...)

Ukraine : le délégué russe d’une conférence de l’ONU sur le climat présente des excuses

dimanche 27 février 2022, par siawi3

Source : https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/ukraine-le-delegue-russe-d-une-conference-de-l-onu-sur-le-climat-presente-des-excuses_AD-202202270198.html

Ukraine : le délégué russe d’une conférence de l’ONU sur le climat présente des excuses

Cy.C avec AFP

Le 27/02/2022 à 17:23

« Permettez-moi de présenter nos excuses au nom de tous les Russes dans l’incapacité de prévenir ce conflit », a dit Oleg Anissimov en russe, après une déclaration enflammée de son homologue ukrainienne

Le chef de la délégation de Russie d’une importante réunion de l’ONU sur le climat a présenté ce dimanche des excuses pour l’invasion de l’Ukraine par les forces armées russes, la qualifiant d’injustifiée, selon plusieurs sources qui ont écouté ses paroles lors de cette visioconférence à huis clos réunissant 195 pays.

Cette intervention surprise d’Oleg Anissimov faisait suite à une déclaration enflammée de son homologue ukrainienne, Svitlana Krakovska, sur la situation dans son pays.

« Permettez-moi de présenter nos excuses au nom de tous les Russes dans l’incapacité de prévenir ce conflit », a dit Oleg Anissimov en russe lors de la session plénière de clôture des négociations, ont rapporté à l’AFP trois sources distinctes qui ont écouté la traduction officielle en anglais par l’ONU de ses propos.

« Ceux qui voient ce qui se passe ne parviennent pas à trouver une justification à cette attaque contre l’Ukraine », a-t-il ajouté, exprimant son « immense admiration » pour la délégation ukrainienne, selon ces mêmes sources. L’AFP n’a pas eu accès à son discours en russe.

Interrogé par l’AFP, Oleg Anissimov a précisé que ses propos ne devaient pas être interprétés comme « une déclaration officielle de la délégation russe ». Ils « expriment mon opinion et mon attitude personnelles », a-t-il dit.

« Nous ne capitulerons pas en Ukraine et nous espérons que le monde ne capitulera pas dans sa construction d’un avenir climatique durable », a déclaré dimanche en anglais selon plusieurs sources Svitlana Krakovska, qui a continué à travailler depuis son pays en guerre.

« Le changement climatique provoqué par l’Homme et la guerre en Ukraine ont les mêmes racines : les combustibles fossiles et notre dépendance vis-à-vis d’eux », a-t-elle ajouté.

« C’était un message très sincère »

Délégués et observateurs participant à cette réunion finale avant la publication lundi d’un rapport crucial des scientifiques de l’ONU sur le climat (Giec), ont été frappés par cet échange, ont rapporté une demi-douzaine de témoins.

« Il sait qu’il prend un risque pour sa personne, c’était un message très sincère », a dit à l’AFP un participant au sujet du représentant russe.

Les experts climat de l’ONU (Giec) vont dessiner lundi dans leur nouveau rapport une image sans doute cataclysmique des impacts sur l’humanité du changement climatique, après deux semaines de négociations en ligne et à huis clos éclipsées par la crise russo-ukrainienne.

Svitlana Krakovska a exprimé sa tristesse de voir qu’après des années de travail méticuleux des scientifiques à travers le monde, ce rapport du Giec allait devoir « être dans les médias en concurrence avec une guerre ».

dossier : Ukraine-Russie : la guerre

Cy.C avec AFP