Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Guerre en Ukraine, le point à 19 h : pourparlers, hausse des réfugiés, risques (...)

Guerre en Ukraine, le point à 19 h : pourparlers, hausse des réfugiés, risques de famine...

mercredi 16 mars 2022, par siawi3

Source : https://www.marianne.net/monde/europe/guerre-en-ukraine-le-point-a-19-h-pourparlers-hausse-des-refugies-risques-de-famine?utm_source=nl_quotidienne&utm_medium=email&utm_campaign=20220315&xtor=EPR-1&_ope=eyJndWlkIjoiZWU1YTU1MWQyNmQzMmYxMmE0MzMyZDY4NmJjYmFiMmUifQ%3D%3D

Guerre en Ukraine, le point à 19 h : pourparlers, hausse des réfugiés, risques de famine...

Photo : « Nous devons tenir bon et nous battre pour gagner » a expliqué le président Volodymyr Zelensky dans une vidéo ce lundi 14 mars 2022.
©Handout / UKRAINE PRESIDENCY / AFP

Au fil de la journée

Par Mathilde Karsenti

Publié le 14/03/2022 à 19:01

Au lendemain du bombardement meurtrier d’une base militaire ukrainienne à proximité de la frontière polonaise, les pourparlers ont repris entre Russes et Ukrainiens. Près de 3 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le 24 février pendant que l’ONU et le FMI alertent sur la mise en danger de la sécurité alimentaire mondiale.

Des millions de réfugiés

Selon le dernier décompte du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) l’ONU, 2 808 792 personnes venant d’Ukraine ont fui le pays depuis le 24 février. Ce sont 110 512 de plus que lors du précédent pointage, dimanche.

Parmi eux, plus d’un million d’enfants ont quitté l’Ukraine, selon l’Unicef et 127 000 sont des ressortissants de pays tiers, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). L’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale, selon le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

« Pause technique  »

Ce lundi la quatrième session des négociations entre délégations russes et ukrainiennes a repris par visioconférence. En début d’après-midi, le président Zelensky indiquait que les négociations étaient « difficiles ».

À LIRE AUSSI  : Guerre en Ukraine : en Russie, les jeunes contestent, les vieux suivent

« Nous devons tenir bon et nous battre pour gagner, pour parvenir à une paix que les Ukrainiens méritent, une paix honnête avec des garanties de sécurité pour notre Etat, pour notre peuple. Et pour les mettre par écrit lors de négociations, de difficiles négociations », a déclaré M. Zelensky dans une vidéo. Vers 16 h 00, le chef des négociateurs ukrainiens Mykhaïlo Podoliak annonçait cependant une « pause technique », avant une reprise des pourparlers ce mardi.

De nouveaux oligarques russes sanctionnés par l’UE

L’Union européenne a décidé de sanctionner de nouveaux oligarques russes, notamment le milliardaire Roman Abramovitch, propriétaire du club anglais de football de Chelsea, en représailles à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, ont indiqué ce lundi 14 mars des diplomates à l’AFP.

Ces mesures font partie d’un quatrième train de sanctions de l’UE contre Moscou. Avant cette extension, 862 personnes et 53 entités russes figuraient déjà sur cette liste noire qui interdit l’entrée sur le territoire de l’UE et permet la saisie de leurs biens.

À LIRE AUSSI : Guerre avec la Russie : le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov assure se trouver en Ukraine

Kiev demande « l’expulsion immédiate » de la Russie du Conseil de l’Europe

Le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal a demandé ce lundi au Conseil de l’Europe « l’expulsion immédiate » de la Russie du Conseil de l’Europe, cette organisation paneuropéenne de défense des droits humains.

« Nous demandons de prendre une décision concernant l’expulsion immédiate de la Russie du Conseil de l’Europe », a lancé le chef du gouvernement ukrainien, s’exprimant par visioconférence depuis Kiev lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) qui siège à Strasbourg.

Neuf morts dans une attaque

Le bilan humain ne cesse de s’alourdir dans ce conflit russo-ukrainien. Ce lundi après-midi, neuf Ukrainiens ont perdu la vie dans une attaque contre une tour de télévision dans la ville de Rivne, à 300 kilomètres de Kiev.

« À 16 heures GMT, nous pouvons déclarer qu’il y a 9 morts et 9 blessés » a annoncé Vitali Kobal, responsable de l’administration de la région de Rivne. « Deux missiles » auraient touché la tour de télévision ainsi qu’un bâtiment administratif situé non loin de là.

La sécurité alimentaire mondiale en danger

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en garde ce lundi contre les répercussions de la guerre livrée par la Russie en Ukraine, qui risquent de se traduire par « un ouragan de famines » dans de nombreux pays.

« L’Ukraine est en feu » et « le pays est en train d’être décimé sous les yeux du monde ». « Nous devons faire tout notre possible pour éviter un ouragan de famines et un effondrement du système alimentaire mondial », a-t-il déclaré à des médias à New York.

En raison du blocage de productions agricoles en Ukraine et Russie, la guerre devrait frapper « le plus durement les plus pauvres et semer les germes de l’instabilité politique et de troubles dans le monde entier », a souligné Antonio Guterres. « Cette guerre dépasse largement l’Ukraine », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI : Roman R, à Kiev : « Mes beaux-parents vivent la plupart du temps dans une cave »

Dans le même temps, le Fonds monétaire international (FMI) alerte sur la mise en danger de la sécurité alimentaire mondiale. « Les perturbations de la saison agricole de printemps pourraient freiner les exportations, ainsi que la croissance et mettre en péril la sécurité alimentaire » mondiale, notent les auteurs du rapport.