Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > Soudan : colère après le viol d’une jeune fille par des militaires en marge (...)

Soudan : colère après le viol d’une jeune fille par des militaires en marge d’une manifestation

lundi 21 mars 2022, par siawi3

Source : https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220320-soudan-col%C3%A8re-apr%C3%A8s-le-viol-d-une-jeune-fille-par-des-militaires-en-marge-d-une-manifestation

Afrique

Soudan : colère après le viol d’une jeune fille par des militaires en marge d’une manifestation

Publié le : 20/03/2022 - 23:31

Photo : Des Soudanais défilent contre le régime militaire lors d’une marche « du million », en janvier 2022 à Khartoum. AP - Marwan Ali

Texte par :
RFI

La semaine dernière, une jeune fille a été violée par les forces de sécurité en marge d’une manifestation dite « du million », ce qui a provoqué la colère dans le pays. Plusieurs milliers de femmes ont par la suite défilé pour dénoncer la multiplication d’agressions à caractère sexuel et l’impunité dont bénéficient les forces de sécurité.

La jeune fille de 18 ans se trouvait à bord d’un minibus dans le centre de Khartoum, quand les forces de sécurité – à la recherche de manifestants rentrant chez eux - ont arrêté le véhicule.

Elles ont jeté du gaz lacrymogène, forçant les passagers à sortir du bus. La victime a alors été entraînée sous un pont par quatre hommes habillés en tenue militaire, violée, avant d’être abandonnée nue. Secourue par des passants, elle a été transportée à l’hôpital pour y recevoir des soins.

Selon une militante des droits des femmes, au moins trois femmes ont été violées ce jour-là, en marge de ce rassemblement. Viols, harcèlements, insultes... Ces violences sont devenues courantes, indique-t-elle, destinées à faire peur aux femmes et à les dissuader de prendre part aux manifestations.

Elle dénonce l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces crimes. Selon elle, 26 cas de viols ont été rapportés, en marge de rassemblement, depuis le coup d’État de la junte militaire en octobre dernier.