Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > Hongrie : Reelection triomphale de l’extrême droite

Hongrie : Reelection triomphale de l’extrême droite

mardi 5 avril 2022, par siawi3

Source : https://www.bfmtv.com/international/europe/reelu-triomphalement-le-premier-ministre-hongrois-orban-qualifie-zelensky-d-adversaire_AD-202204040233.html

Réélu triomphalement, le Premier ministre hongrois Orban qualifie Zelensky d’« adversaire »

François de La Taille avec AFP

Le 04/04/2022 à 10:51

VIDEO ici

Au soir de sa réelection à la tête de la Hongrie, le Premier ministre europhobe Viktor Orban a listé ses « adversaires » dont il a su se défaire pour l’emporter. Parmi eux, Volodymyr Zelenskky, le président ukrainien.

Réélu avec 53,35% des voix lors d’élections législatives marquées par la guerre en Ukraine, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a listé dans son discours de victoire les « adversaires » dont il a eu à triompher pour s’imposer. Et parmi eux, un nom : celui du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Nous n’oublierons jamais cette victoire car nous avons eu à nous battre contre un grand nombre d’adversaires : les bureaucrates de Bruxelles, les médias internationaux ou encore le président ukrainien », a-t-il lancé à ses partisans.

Une position ambiguë

Europhobe et « poutinophile » notoire, Viktor Orban s’est illustré depuis le début de l’invasion russe par sa frilosité à condamner les décisions de Vladimir Poutine, refusant ainsi de livrer ou de faire transiter des livraisons d’armes à l’Ukraine voisine par son pays.

Volodymyr Zelensky s’en était ainsi directement pris à Viktor Orban, lors d’une visioconférence entre les 27 et le président ukrainien le 24 mars dernier, lui demandant de faire un choix clair.

« Écoute, Viktor, sais-tu ce qui est train de se produire à Marioupol ? », avait lancé le président ukrainien à son homologue hongrois. »Tu dois décider une fois pour toutes dans quel camp tu es".

Membre de l’Union européenne, la Hongrie a toutefois appuyé jusqu’ici la plupart des sanctions économiques contre la Russie décidées par Bruxelles.

°°°

Source : https://www.nouvelobs.com/russie/20220404.OBS56629/apres-la-victoire-d-orban-poutine-espere-un-renforcement-du-partenariat-avec-la-hongrie.html

Russie

Après la victoire d’Orban, Poutine espère un renforcement du « partenariat » avec la Hongrie

Photo : Vladimir Poutine et Viktor Orban à Moscou, en Russie, le 1er février 2022. (Aleksey Nikolskyi/SPUTNIK/SIPA / Aleksey Nikolskyi/SPUTNIK/SIPA)

Le président russe et le Premier ministre Hongrois entretiennent de longue date des relations amicales, en dépit des nombreuses crises entre Moscou d’un côté et l’Union européenne et l’Otan de l’autre.

Par L’Obs avec AFP

Publié le 4 avril 2022 à 14h51 · Mis à jour le 4 avril 2022 à 14h59

Le président russe Vladimir Poutine a félicité ce lundi 4 avril le dirigeant hongrois Viktor Orban pour sa victoire aux législatives, a indiqué le Kremlin, exprimant l’espoir d’un renforcement des liens entre Moscou et Budapest.

Viktor Orban, le petit Poutine d’Europe

« Le chef de l’Etat russe s’est dit certain que, malgré une situation internationale difficile, le développement futur des liens bilatéraux et de partenariat [entre Moscou et Budapest, NDLR] correspondra aux intérêts des peuples de Russie et de Hongrie », a affirmé la présidence russe dans un communiqué.

Poutine et Orban entretiennent de longue date des relations amicales, en dépit des nombreuses crises entre Moscou et l’Union européenne d’un côté ainsi que l’Otan de l’autre, deux organisations dont la Hongrie est pourtant membre.

Une grande proximité

Début février, en pleine crise russo-occidentale précédant l’offensive russe en Ukraine, Viktor Orban avait rencontré en tête à tête Vladimir Poutine à Moscou et affiché sa complicité avec le chef du Kremlin.

Faut-il exclure la Hongrie de l’Union européenne ?

Le Premier ministre hongrois, souverainiste et conservateur, affiche d’une manière générale une grande proximité avec Moscou sur de nombreux dossiers. Il est devenu, au fil des ans, le dirigeant de l’UE le plus en phase avec le Kremlin. La Hongrie a par exemple été le premier pays en Europe à utiliser le vaccin russe anti-Covid Spoutnik V, bien qu’il ne soit pas reconnu par l’Agence européenne des Médicaments (EMA).

Et depuis l’invasion russe en Ukraine, Viktor Orban a refusé de livrer des armes à l’Ukraine et d’envisager des sanctions qui priveraient les Hongrois des précieux pétroles et gaz russes.

Par L’Obs avec AFP

°°°