Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > impact on women / resistance > France - Elections présidentielles : Les candidat-es d’extrême-droite (...)

France - Elections présidentielles : Les candidat-es d’extrême-droite prétendent défendre les droits des Femmes : une imposture

Droits des femmes contre les extrêmes-droites

jeudi 7 avril 2022, par siawi3

Source : Le Courrier de la Marche Mondiale des Femmes contre les Violences et la Pauvreté – N° 403 - 6 avril 2022

Défendre réellement les droits des femmes implique d’avancer des mesures très concrètes et de donner les moyens de les mettre en œuvre, et non pas de développer la magie du verbe ou un silence prudent.

Les candidat-es d’extrême-droite prétendent défendre les droits des Femmes : une imposture – Droits des femmes contre les extrêmes-droites

- Les femmes gagnent toujours 23 % de moins que les hommes et ce malgré 5 lois sur l’égalité salariale qui ne sont toujours pas appliquées. A la retraite, c’est 41 % de moins. C’est injuste et ça appauvrit les femmes. C’est inacceptable !
Le Pen propose une hausse de 10 % des salaires par exonération des cotisations patronales et de revaloriser le minimum vieillesse à 1000 € (en dessous du seuil de pauvreté )
Zemmour propose d’augmenter le salaire net des travailleurs modestes et la pension de réversion des veuves. Ces mesures ne réduiront pas l’écart des salaires et des pensions.
Les féministes revendiquent un plan de rattrapage immédiat des écarts de salaires et de retraites entre les femmes et les hommes, de réelles sanctions pour les employeurs qui n’appliquent pas l’égalité salariale. Et une revalorisation des métiers féminisés.

- Temps partiel imposé, CDD à répétition, amplitudes horaires et cadences de travail folles de boulot, conditions et temps de transport harassants, rongent la vie des femmes.
Le Pen ne propose rien pour résorber la précarité et améliorer les conditions de travail. Une seule mesure : doubler l’allocation de parent isolé français !
Zemmour ne propose rien. Ah si : restaurer la limitation de vitesse à 90 km/h
Les féministes revendiquent la transformation des emplois précaires en emplois pérennes (CDI ou statut fonction publique) et des contrats partiels en temps complet pour celles et ceux qui le désirent

- Beaucoup de femmes sont obligées de jongler pour réussir à faire garder leurs enfants faute de places dans les structures d’accueil de la petite enfance ou d’assistantes maternelles. La grand- mère est souvent la seule solution.
Le Pen veut inciter les familles, françaises bien sûr, à faire des enfants mais ne propose rien pour les accueillir.
Zemmour encourage aussi la natalité et propose de créer 60 000 places en crèche en 5 ans en priorisant leur accès aux mères célibataires françaises.
Les féministes revendiquent 500 000 places en crèche et la création d’un service public de la petite enfance. Elles rejettent la discrimination contre les étrangères dans l’attribution des places en crèche

- Les femmes sont massivement victimes de violences dans tous les milieux. Elles sont 94 000 de 18 à 75 ans à avoir subi un viol ou une tentative par an, 213 000 sont victimes de violences physiques ou sexuelles perpétrées par leur conjoint ou ex (enquête Cadre de vie et sécurité 2019). Elles sont 113 à avoir été tuées par leur conjoint ou ex en 2021. Au moins 1 femme sur 3 déclare subir du harcèlement sexuel au travail. La liste est dramatiquement longue !
Le Pen propose « d’inscrire au fichier des délinquants sexuels les harceleurs de rue » mais aussi « des mesures particulières (...) prises pour mieux prévenir et réprimer les violences commises à l’encontre des conjoints ou ex-conjoints (...) Les conjoints ou ex. conjoints violents seront jugés dans des délais très brefs et les mesures de protection des victimes seront efficaces. » A aucun moment ces mesures ne sont clairement définies.
Zemmour,dans son programme pour les « Françaises » confirme des mesures déjà existantes telles le bracelet anti- rapprochement. Il prône l’augmentation des places d’hébergement sans jamais définir leur nombre. Et bien sûr l’expulsion des criminels et délinquants sexuels étrangers et binationaux. A l’heure de #Metoo on est bien loin des enjeux !
Les féministes revendiquent un milliard pour lutter contre les violences masculines, l’application stricte des lois existantes, et une loi-cadre prenant en compte tous les aspects de la prévention, de la solidarité avec les victimes et des sanctions contre les agresseurs. Le Pen et Zemmour récupèrent ces violences pour servir leur idéologie raciste et criminaliser les étrangers

- Avec environ 180 Centres IVG fermés, le droit à l’avortement, acquis de haute lutte est remis en cause dans son effectivité. Il faut développer les structures pratiquant l’IVG.
L’extrême droite a toujours condamné l’avortement. Les femmes ne veulent pas voir non plus remis en cause la PMA ou les avantages liés au Mariage pour Tou.te.s même si l’institution patriarcale du mariage n’a jamais été la tasse de thé des féministes.
L’extrême droite a manifesté contre la PMA et le Mariage pour Tou.te.s
Le Pen propose un moratoire de trois ans sur les « sujets sociétaux ». Sauf s’il y a un Referendum d’initiative Citoyenne. Épée de Damoclès ?
Zemmour ne propose rien, ne dit rien. Il prétend « qu’il ne touchera à aucun droit des femmes »( tweet du 2/02/2022). Mais comment faire confiance à cet individu misogyne, parlant de mâle conquérant, qui veut éviter d’aborder les droits des femmes par peur de perdre des électrices et des électeurs ?
Défendre réellement les droits des femmes implique d’avancer des mesures très concrètes et de donner les moyens de les mettre en œuvre, et non pas de développer la magie du verbe ou un silence prudent. Les femmes, grâce aux luttes féministes, ont vu leur situation s’améliorer depuis quelques décennies. L’extrême droite veut les cantonner à des fonctions reproductives en tant que mères au foyer. Les femmes ne veulent pas que leurs droits soient rognés à la Trump ou à la Bolsonaro.

Assez de mensonges pour gagner des voix !!!!

Signatures : Association Femmes Plurielles, Attac. Coalition Internationale pour l’Abolition de la Maternité de Substitution groupe France. Collectif CIVG Tenon, Collectif Droits des Femmes Vaucluse, Collectif National pour les Droits des Femmes, Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et la Contraception, CQFD Lesbiennes Féministes, Ensemble ! Femmes Egalité. Femmes solidaires. France Insoumise. FSU. Images et paroles. Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie. Maison des femmes de Paris. Marche Mondiale des Femmes. Mémoire traumatique et victimologie. Mouvement des femmes kurdes, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Planning Familial, Planning Familial Vaucluse, Un rêve de Farfadet, Réseau Féministe Ruptures, SKB, SNPES-PIJ-FSU, Union Syndicale Solidaires, Vigilance et Initiatives Syndicales Antifasciste