Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > France : Au Bonheur des Dames, la librairie féministe et LGBT+ (...)

France : Au Bonheur des Dames, la librairie féministe et LGBT+ toulousaine

mercredi 25 mai 2022, par siawi3

Source : https://preview.mailerlite.com/e6n4t4k5c6/1957832565318490260/h3r4/

1 an après l’ouverture, quel bilan pour Au Bonheur des Dames, la librairie féministe et LGBT+ toulousaine ?

Jeanne Magazine

25 mai 22

En janvier 2021, Marianne et Fatima ouvraient Au Bonheur des Dames, une librairie féministe et LGBT+ à Toulouse. Un an plus tard, nous avons voulu faire le point avec le couple sur la santé de ce nouveau lieu lesbien dans la Ville rose, car lancer un projet lesbien et féministe dans la conjoncture actuelle est loin d’être facile. Rencontre.

Quel bilan - personnel et professionnel - tirez-vous de cette première année d’existence de votre librairie Au Bonheur des Dames ?

Le bilan personnel est très positif dans la mesure où nous répondons à un manque significatif à Toulouse et alentours d’une librairie LGBT+ (lesbienne notamment !). Nous avons des retours très touchants des client·es qui trouvent ici un havre où elles peuvent être elles-mêmes et trouver matière à lire, à se vivre assumées, à échanger. Nous contribuons à refaire émerger la culture lesbienne à Toulouse en créant des ponts avec les Bagdamiennes (Bagdam Espace Lesbien), Les Folles Saisons, la Gougnotte, Blast éditions...

Nous sommes enrichies des rencontres avec les autrices, les poétesses et les artistes, grâce aux événements dans et hors les murs que nous organisons.

L’organisation de la librairie, le travail de découvertes littéraires et la recherche d’événements nous demandent beaucoup d’énergie que l’on puise avec tellement de plaisir. Toute cette aventure est exaltante.

Quels axes de développement avez-vous mis en place au cours de cette première année d’ouverture ?

Nous développons des partenariats avec des collectivités autour des questions LGBT+ et des luttes contre les discriminations de genres. Par exemple, un groupe de collégiens est venu étoffer le fond de leur CDI grâce à la documentaliste de l’établissement. Par ailleurs, l’espace des diversités de la mairie de Toulouse nous invite régulièrement sur des événements phares autour des thématiques liées aux lesbiennes (comme la journée de la visibilité lesbienne), aux femmes, aux discriminations raciales et prochainement pour la Pride dans le cadre de l’organisation d’un festival de livres LGBT+.

Nous sommes en prospection d’autres partenariats pour rendre la librairie viable et pour diffuser toujours plus fort les féminismes et les visibilités LGBT. Nous aimerions que notre engagement dépasse les frontières de la ville.

Bien que nous fassions un gros travail de communication, des personnes LGBT+ nous découvrent encore chaque jour. Nous agissons avec énergie pour être identifiées comme la librairie Féministe et LGBT+ du grand Sud.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez aujourd’hui ?

Un an après l’ouverture, nous ne nous dégageons toujours pas de salaire, alors nous avons besoin de toute la communauté lesbienne pour continuer. Il est aujourd’hui possible de commander en ligne sur notre site internet. Nous sommes plus que jamais motivées, mobilisées et engagées !

Nous apprenons quotidiennement ce qu’est le travail de libraires, avec les difficultés de gestions des stocks, les charges énormes qui pèsent sur la trésorerie et les marges faibles qui nous reviennent.

Les autrices sont principalement centralisées à Paris, ce qui suscite parfois des frais d’hébergement que nous ne sommes pas toujours en mesure d’assumer lorsque nous les invitons à des événements. Nous aspirons à pouvoir le faire avec le temps et dès que nous serons viables. Certaines autrices nous soutiennent et se déplacent avec plaisir jusqu’à Toulouse, d’autres ne le peuvent pas et nous en sommes conscientes... Certaines grosses maisons d’éditions n’en prennent pas la mesure et nous aimerions plus de soutien et de confiance de leur part... Nous rencontrons aussi des autrices et des maisons d’éditions très soutenantes...

Quels sont les 5 romans et/ou essais lesbiens récemment publiés qui vous ont marquées ?

Les Nuits Bleues de Anne Fleur Multon

Les oiselles sauvages de Pauline Gonthier

Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave

Les Orageuses de Marcia Burnier

Viendra le temps du Feu de Wendy Delorme

Fille Femme Autre de Bernardine Evaristo

Les Aventures de China Iron de Gabriela Cabezon Camara,

Nous avons eu du mal à nous arrêter à 5 😉 !

Comment envisagez-vous la suite de cette aventure et quels sont vos projets pour les mois à venir ? Nous souhaitons de tout cœur poursuivre l’aventure, car nous foisonnons d’idées pour de nouveaux événements et de partenariat lesbiens. Nous souhaiterions à force de conviction et de persévérance nous construire une véritable place, être une niche incontournable de la culture féministe et LGBT dans le grand Sud !

Le mois de juin est bien chargé en événements :

Nous recevons Anne-fleur Multon pour les Nuits Bleues le mercredi 15 juin à 18h .
Nous serons, comme l’année dernière, présentes au Village associatif de la PRIDE Toulouse le samedi 2 juillet de 10h à 17h avec une dédicace prévue pour la bande dessinée Chronique décalée d’une famille ordinaire de Severine TALES - chronique humoristique d’une famille homoparentale.