Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Resources > Algérie : Retour sur le printemps algérien et la décennie noire

Algérie : Retour sur le printemps algérien et la décennie noire

lundi 6 juin 2022, par siawi3

Source : Le Forum France-Algérie, email 27 mai 22

Rencontre avec Amer Ouali
auteur du « Coup d’éclat » et « du Verbe au Fusil »

Retour sur le printemps algérien et la décennie noire
Le mercredi 15 juin 2022 à 18h30
Au Clair de Lune, 11 rue Française. Les Halles, Paris.

Une séance de dédicace-vente de l’ouvrage
sera organisée à l’issue de la rencontre.

Possibilité de diner sur place. Menu à 20 euros.
Inscription obligatoireici

A juste mi-chemin entre l’indépendance de l’Algérie en 1962 et la célébration de son 60e anniversaire en 2022, il y a eu l’année 1992. Trente après la reconquête de son territoire, le pays promis à la prospérité, a sombré dans une autre « guerre » qui a marqué l’échec de l’équipe ayant pris le pouvoir à la fin de la colonisation française. Un processus démocratique engagé en 1989 a tourné à la confrontation avec les islamistes.
L’Algérie s’est alors enfoncée dans une décennie de terribles violences qui ont touché l’ensemble de la société mais que la censure a largement cachées aux yeux de l’opinion internationale. D’attentats ciblés contre les agents de l’Etat, les violences ont fini par prendre la forme de massacres de masse où l’horreur a été portée à des limites inouïes. C’est sur cette guerre sans nom et sans front que revient le présent ouvrage.

°

Comment a été crée le FIS ? Quels étaient ses objectifs ? Comment œuvrait-il à les réaliser ? Le recours à la violence était-il une option tactique ou une ligne stratégique pour Abassi Madani, Ali Belhadj, Abdelkader Hachani, Abdelkader Moghni, Abderezzak Redjam, Mohamed Saïd, Anouar Haddam, Saïd Mekhloufi… ? Les dirigeants du FIS avaient-ils la même vision de la responsabilité politique ? Quels étaient leurs points de convergence et de divergence ? Le FIS a-t-il menacé la paix civile et mis la pérennité de l’État algérien en danger ? Chadli Bendjedid a-t-il été renversé par un putsch des généraux ou a-t-il démissionné face à l’insoluble aporie où il a conduit le pays ? La dissolution du FIS était-elle justifiée ? C’est à toutes ces questions, qui agitent furieusement l’Algérie depuis plus de trois décennies, que tente de répondre ce livre en s’appuyant sur les documents officiels du FIS, les articles de ses journaux (Al Mounqid et Al Forqane), les prêches et déclarations de ses dirigeants les plus emblématiques ainsi que sur les archives journalistiques de l’époque.

Le livre est agrémenté d’une superbe préface du chroniqueur et observateur averti de la scène politique algérienne Mustapha Hammouche.

Amer Ouali, né en 1961 à Ait-Saada (Tizi-Ouzou), est journaliste à l’AFP à Paris. Directeur du bureau algérois de l’Agence de 2014 à 2017 après en avoir été correspondant de 1991 à 2002, il a couvert en première ligne la « décennie noire », depuis « l’état de siège » de 1991 jusqu’à la mise en œuvre de la « concorde civile » de Abdelaziz Bouteflika. Il a également couvert pour l’AFP la guerre en Irak en 2004 et en Syrie en 2012. Il est auteur notamment de Idir l’éternel (Koukou, 2020), une biographie de Idir cosignée avec Saïd Kaced.

Pour en savoir plus

https://algeriecultures.com/actualite-culturelle/le-fis-et-ses-terrorismes-racontes-par-amer-ouali/

Où acheter les ouvrages ?

https://editionsfrantzfanon.com/produit/le-coup-declat-de-la-naissance-du-fis-aux-legislatives-avortees-de-1991/

https://www.erickbonnier-editions.com/boutique/DU-VERBE-AU-FUSIL-p467772466