Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Europe > Réagir pour bloquer la tentative de pénaliser l’avortement en Lithuanie

Réagir pour bloquer la tentative de pénaliser l’avortement en Lithuanie

lundi 28 janvier 2008

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

PARLIAMENTARY GROUP ON POPULATION AND DEVELOPMENT, -REPRODUCTIVE HEALTH AND RIGHTS OF THE LITHUANIAN REPUBLIC

Kodas 1886 05295
- Gedimino pr. 53, LT-01109 Vilnius
- Tel. (8-5) 239 66 40
- Faksas (8-5) 239 64 59
- El.p. marija.pavilioniene lrs.lt

Cher-e-s ami-e-s féministes européen-ne-s

Au nom du groupe parlementaire “Population et Développement, Droits et Santé reproductive" de la République de Lithuanie, au nom de toutes les femmes et hommes éclairés et progressistes de ce pays, je m’adresse à vous pour solliciter votre soutien moral et votre solidarité pour bloquer la tentative des députés conservateurs et d’un certain nombre d’organismes de pénaliser l’avortement .

Le projet de loi qui vise à préserver la vie du foetus, à obliger les femmes à donner naissance à un enfant anormal , a criminaliser l’avortement, est le fait de l’eglise catholique lithuanienne qui nie les droits reproductifs des femmes.

Après avoir recouvré son indépendance politique et être entrée dans l’Union Européenne, la Lithuanie a ratifié toutes les conventions internationales, édicté de nouvelles lois qui visent à éliminer toute forme de discrimination à l’encontre des femmes.

L’égalité entre les femmes et les hommes est un principe fondamental des droits humains et une valeur essentielle du nouveau traité européen .Les droits reproductfs des femmes sont partie intégrante des droits humains . Chaque femme, chaque couple doit pouvoir décider librement et en toute responsabilité du lieu, du moment des naissances et du nombre de ses enfants.

Ce ne sont ni des politiciens à l’esprit étroit, ni l’église catholique qui peuvent entraver le droit au planning familial, l’acces aux méthodes modernes de régulation des naissances et à l’éducation sexuelle
.La décision de mener une grossesse à terme ou d’avorter est pour les femmes un droit garanti par les lois- nationales et internationales- ,à la non discrimination, à l’autonomie ,à la maitrise de leurs droits reproductifs, à la protection de leur intégrité physique .

Si le parlement lithuanien criminalise l’avortement ou limite ce droit il devra assumer la responsabilité du recours des femmes lithuaniennes aux avortements clandestins et en conséquence des morts prématurées de femmes en capacité d’avoir des enfants .

La soif de pouvoir politique et religieux au détriment des droits humains et des valeurs fondamentales, pour la défense des dogmes les plus réactionnaires, des mentalités familiales et sociales les plus rétrogrades, plonge les nouveaux Etats membres de l’Union Européenne, dans la régression culturelle et sociale et condammnent de ce fait l’ensemble de l’Europe au recul.

Tous les progressistes, femmes et hommes d’Europe doivent réagir face à cette évolution.

MEMBER OF THE SEIMAS OF THE REPUBLIC OF LITHUANIA
- Marija Au•rine Pavilioniene

2008 - 01 - 22
- Vilnius