Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Sport international/football : Les joueuses iraniennes seront en (...)

Sport international/football : Les joueuses iraniennes seront en hijab

lundi 5 mars 2012, par siawi3

- LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES
- Association créée par Simone de Beauvoir
- 6 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris
- FEMIX’SPORTS
- 48 avenue du Général Leclerc, 92240, L’Hay-les-Roses
- COORDINATION FRANCAISE POUR LE LOBBY EUROPEEN DES FEMMES,
- 6 rue de la Rochefoucauld, 75009, Paris

Paris, le 3 mars 2012

Communiqué

Objet : décision de l’IFAB du 3 mars sur le port du hijab par les footballeuses

La décision prise aujourd’hui par l’IFAB de permettre le port du hijab par les footballeuses, suite aux exigences de la fédération de football iranienne soulève des questions très sérieuses sur les interférences entre sport et politique mais aussi sur la transparence des processus de décision tant au niveau des instances dirigeantes du football que des Nations Unies.

En effet deux éléments ont joué un rôle majeur dans cette décision :
- (1) la position du Comité exécutif de la FIFA (Tokyo, 17 décembre 2011)
- (2) un communiqué des Nation-Unies faisant état de la position de Wilfried Lemke , conseiller spécial sport auprès du SG des NU (lettre au président de la FIFA,(29 février 2012).

Les associations signataires comptent obtenir des explications claires sur les points suivants :

- (1) auprès des instances dirigeantes du football : comment se fait-il qu’une décision mettant en cause la neutralité du sport (Loi 4 sur l’interdiction de toute expression politique ou religieuse) ait été inscrite àl’ordre du jour dans la rubrique « points divers  » et non dans les points nécessitant une prise de décision et faisant en conséquence l’objet d’une analyse des impacts de la dite proposition ?
- (2) auprès du Secrétaire Général des Nations Unies : quel a été le processus de décision qui a conduit un fonctionnaire des Nations-Unies àprendre une position engageant l’organisme auquel il appartient ?

Les associations signataires comptent rappeler àleurs interlocuteurs l’importance de ce qu’il est convenu d’appeler « la spécificité du sport  » et qui implique son indépendance des pouvoirs politiques.

- Il y a deux explications face aux dérives constatées dans cette affaire
- (1) les intérêts économiques en jeu,
- (2) le peu d’importance attachée àune question qui touche àla qualité du jeu et la dignité des femmes.

Contact : Annie Sugier (présidente de la LDIF)
06 38 39 42 92