Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Réouverture d’un club de sport réservé aux femmes

France : Réouverture d’un club de sport réservé aux femmes

lundi 17 mars 2014, par siawi3

Au Raincy, la très controversée salle de gym rouvre ses portes

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/13/01016-20140313ARTFIG00314-au-raincy-la-tres-controversee-salle-de-gym-rouvre-ses-portes.php

Par Judith Duportail

Mis àjour le 13/03/2014 à23:11
Publié le 13/03/2014 à19:07

Ce club de sport réservé aux femmes avait été fermé en novembre dernier par le maire UMP de la ville, Eric Raoult, pour des raisons de sécurité. Mais les gérants en sont convaincus, c’est leur religion qui pose problème àl’élu. Ils ont porté plainte contre lui pour discrimination.

Il ne manque qu’un ring de boxe au club Orty Gym pour que le maire UMP de Raincy Eric Raoult1 et ses gérants puissent s’affronter. La tension est àson comble entre les deux camps, chacun s’accusant de nourrir les pires intentions. L’affaire agite la coquette ville de 14.000 habitants de Seine-Saint-Denis depuis le mois de septembre dernier. Lynda Ellabou décide alors, avec son mari, d’ouvrir une salle de sport réservée aux femmes. Murs roses flashy, parquet flambant neuf, machines de musculation dernier cri, tout est en place.

Le concept plaît, près de 100 femmes s’abonnent. Quelques mois plus tard, une commission municipale ordonne pourtant la fermeture du club, pour des raisons de sécurité. Mensonge, répondent les gérants, « c’est notre religion qui pose problème ». Lynda porte le voile, et son mari la barbe traditionnelle islamique. « Mais nous n’avons jamais empiété sur la laïcité. Notre but c’est de gagner de l’argent avec notre salle, si on refuse toutes les clientes qui ne sont pas musulmanes on se tire une balle dans le pied », ironise la gérante.
« Ã‡a ne me dérange pas les femmes voilées, mais si on pouvait éviter... »
Sur les conseils d’une nouvelle avocate, Me Brigitte Kadri, le couple décide de réouvrir le club. Près de la moitié des abonnées ont toutefois déserté entre-temps, apeurées par la polémique. Ils recommencent les démarches administratives àzéro. La décision de la commission municipale ? Pas question d’en tenir compte, explique l’avocate. « La commission ayant fait fermer la salle est une coquille vide qui n’a aucune existence légale », argumente le conseil. « C’est du délire, cette commission s’est déjàréunie des dizaines et des dizaines de fois, dès que, par exemple, un restaurant ou une crèche doit ouvrir », réplique au Figaro Eric Raoult.

Une plainte pour discrimination raciale et trafic d’influence concernant la composition de ladite commission a également été déposée par le couple. Ce dernier est persuadé d’être victime d’islamophobie2. « Nous avons enregistré une conversation avec le maire. Il m’a dit de but en blanc qu’il ne voulait pas de femmes voilées au Raincy, et que je devais changer le nom du club », indique Lynda. Orty signifie sÅ“ur en arabe. Une connotation jugée trop religieuse par Eric Raoult. « Ce n’est pas le fait que ce soit de l’arabe le problème ! S’ils avaient choisi un mot qui voulait dire “femme en pleine santé†ou autre, je n’aurais rien dit. »

Concernant les enregistrements, le maire ne nie pas avoir tenu de tels propos. « J’ai peut-être dit que le fait que des femmes portent le voile me posait un problème personnel, mais il n’y a rien d’illégal àcela. Cela ne me dérange pas qu’il y ait des femmes voilées au Raincy, mais si on pouvait éviter... Ce n’est pas l’esprit de la collectivité. » La commune du Raincy fait figure d’exception en Seine-Saint-Denis. Bien plus riche que ses voisins Bondy ou Clichy-sous-Bois, la ville est surnommée « le Neully de la Seine-Saint-Denis. » A moins de dix jours des municipales,3 l’affaire Orty Gym pourrait toutefois nuire àEric Raoult, candidat àsa succession, dans un contexte déjàépineux.