Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Al-Qaïda au Maghreb rejette le califat de l’Etat islamique

Al-Qaïda au Maghreb rejette le califat de l’Etat islamique

vendredi 18 juillet 2014, par siawi3

Source : http://www.rtbf.be/info/monde/detail_al-qaida-au-maghreb-rejette-le-califat-de-l-etat-islamique?id=8315914

MONDE | Mis àjour le mardi 15 juillet 2014 à16h41

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a rejeté la récente annonce par l’Etat islamique (EI), un groupe ultra-radical sunnite, d’un califat àcheval entre l’Irak et la Syrie, a rapporté mardi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Dans un communiqué daté du 4 juillet, Aqmi, l’une des branches les plus dangereuses d’Al-Qaïda, renouvelle en outre son allégeance au chef du réseau extrémiste, Ayman al-Zawahiri, en conflit ouvert avec le chef de l’EI, Abou Bakr Al-Baghdadi, qui s’est proclamé calife des musulmans dans le monde.

Aqmi s’en prend àl’EI pour avoir proclamé son califat « sans consultation avec les chefs des moujahidines », en référence aux groupes jihadistes, et lui demande quel sort il réserve aux émirats autoproclamés, dont « l’émirat islamique en Afghanistan » et « l’émirat islamique du Caucase » ou aux branches d’Al-Qaïda et autres groupes jihadistes.

Aqmi affirme « vouloir un califat, dans la voie de la prophétie, sur la base de la choura (la consultation), et qui cherche àunir les musulmans et àépargner leur sang ».

« Il est encore temps de rectifier les défauts de cette annonce » du califat, ajoute Aqmi en appelant les chefs jihadistes àagir communément « et àl’abri des médias, (...) pour préserver l’unité des musulmans ».

Le prédicateur islamiste Abou Qatada, jugé pour terrorisme en Jordanie, a lui aussi dénoncé mardi l’annonce du califat par l’EI comme « nulle et non avenue, et sans aucun sens parce qu’elle n’a pas été approuvée par les jihadistes dans d’autres parties du monde ».

« Ce groupe n’a pas l’autorité pour diriger tous les musulmans et sa déclaration n’engage que lui », a ajouté Abou Qatada, un temps considéré comme « l’ambassadeur en Europe de (Oussama) Ben Laden », le fondateur d’Al-Qaïda, dans un document de 21 pages publié sur des sites jihadistes.

L’EI, accusé de nombreuses atrocités, a proclamé fin juin un califat sur les territoires qu’il contrôle, du nord de la Syrie àl’est de l’Irak.

Belga