Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Algérie : 7 membres des forces de sécurité tués dans un attentat à la (...)

Algérie : 7 membres des forces de sécurité tués dans un attentat à la bombe

samedi 19 juillet 2014, par siawi3

Source : http://www.rtl.fr/actu/international/algerie-7-membres-des-forces-de-securite-tues-dans-un-attentat-a-la-bombe-7773204120

L’explosion d’une bombe dans la région de Sidi Bel-Abbes en Algérie a tué trois militaires et quatre gardes communaux samedi.

Crédit : STR / AFP
La police scientifique algérienne (image d’illustration).

PAR LA RÉDACTION NUMÉRIQUE DE RTL , AVEC AFP PUBLIÉ LE 13/07/2014 À 12:57

Trois militaires et quatre gardes communaux ont été tués samedi dans l’explosion d’une bombe dans la région de Sidi Bel-Abbès, dans l’ouest de l’Algérie.

L’engin a explosé au passage d’un groupe de la garde communale, un corps de sécurité créé en 1994 pour lutter contre les groupes armés islamistes, renforcé par des soldats. L’attaque a eu lieu à Sidi Chaïb, près de Sidi Bel-Abbès, à 440 km à l’ouest d’Alger.

Au moins 56 islamistes tués depuis le début de l’année

Cette attaque est la plus meurtrière depuis celle revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en Kabylie en avril dernier : onze soldats avaient alors été tués dans une embuscade, deux jours après l’élection présidentielle du 17 avril, dont ils étaient chargés d’assurer la sécurité.

Dimanche, le ministère de la Défense a assuré que « ce genre d’actes criminels ne fait que renforcer la détermination des membres de l’Armée nationale populaire (armée) à éliminer les résidus des groupes terroristes et à assainir le territoire national de leurs actes abjects ».

Depuis le début de l’année, au moins 56 islamistes armés ont été tués, dont 12 à la frontière algéro-malienne, selon l’armée. Des groupes radicaux armés continuent de se cacher dans les maquis et de commettre attentats et attaques dans le nord-est de l’Algérie, longtemps après la fin de la guerre civile qui avait opposé dans les années 1990 l’armée à des groupes islamistes extrémistes.