Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Irak : l’Union européenne s’entend sur la livraison d’armes aux (...)

Irak : l’Union européenne s’entend sur la livraison d’armes aux Kurdes

vendredi 15 août 2014, par siawi3

Source : https://www.youtube.com/watch?v=mP6O1V2I9_k

Publié le 15.08.2014, 16h07 | Mise à jour : 17h28

BRUXELLES (BELGIQUE), 15 AOUT 2014. Les ministres des Affaires étrangères belge (Didier Reynders), luxembourgeois (Jean Asselborn) et français (Laurent Fabius).
| (AFP/GEORGES GOBET.)

A l’initiative du Quai d’Orsay, les ministres des Affaires étrangères de l’UE étaient réunis en urgence ce vendredi à Bruxelles (Belgique). Si la décision de livrer des armes revient à chaque Etat membre, ils se sont prononcés en faveur de la livraison d’armes aux combattants kurdes qui luttent contre l’Etat islamique (EI) en Irak, en se félicitant de l’aide militaire directe apportée par certains Etats-membres, dont la France qui a pris cette décision mercredi et le Royaume-Uni qui a prépositionné des moyens aériens à Chypre pour acheminer du matériel.

« J’ai demandé cette réunion pour que l’Europe toute entière se mobilise et vienne en soutien des Irakiens et Kurdes », a déclaré Laurent Fabius qui plaide depuis sa visite en Irak dimanche dernier pour une livraison d’armes. « Il est important qu’il y ait un accord européen » pour armer les Kurdes, « l’UE doit avoir une position unifiée là-dessus », a renchéri l’italienne Federica Mogherini, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE.

L’Allemagne fait taire ses réserves

Même Berlin, plus réticent au départ, a fait taire ses réserves. « Les Européens ne doivent pas se limiter à saluer le combat courageux des forces kurdes. Nous devons aussi faire quelque chose pour répondre à leurs besoins », a souligné le chef de la diplomatie allemande Steinmeier, qui se rendra en Irak « ce week-end ». « Il y a une menace sur les gens, sur l’intégrité territoriale de l’Irak et entre temps aussi des voisins de l’Irak, cela doit nous concerner », a-t-il ajouté. L’Allemagne a toutefois jusque-là limité son soutien à la fourniture de matériels militaires non-létaux.

Restait à convaincre ceux, comme la Suède, l’Irlande, la Finlande et l’Autriche, hostiles par principe à la fourniture d’armes en zones de conflit, ou inquiets d’éventuelles tentations indépendantistes kurdes. Le Suédois Carl Bildt a ainsi réaffirmé que son pays n’est pas prêt à aller au-delà du soutien humanitaire et politique. « Nous saluons ce que font les Américains, ainsi que les Français, mais nous ne pouvons pas suivre ».

VIDEO. Réunion d’urgence à Bruxelles sur l’Irak

Les Etats-Unis n’évacueront probablement pas les réfugiés yazidis

La Commission européenne a débloqué mardi cinq millions d’euros supplémentaires afin de venir en aide aux populations déplacées en Irak, notamment aux chrétiens et aux Yazidis, aux portant son aide totale à 17 millions d’euros pour 2014. Mais « le problème n’est pas l’argent, c’est l’accès », avait souligné la commissaire européenne responsable de l’aide humanitaire, Kristalina Georgieva. « Il faut des avions, il n’y en a jamais assez », a souligné un diplomate européen.

Les Etats-Unis n’évacueront probablement pas les réfugiés yazidis coincés dans le nord de l’Irak, dans la région montagneuse et désertique des monts Sinjar. Ces réfugiés chassés par les jihadistes, que l’ONU estime à 20 000 ou 30 000, seraient « beaucoup moins nombreux » et vivraient dans « de meilleures conditions » qu’attendu selon les déclarations faites jeudi par le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

LeParisien.fr