Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Le Conseil de sécurité de l’ONU : un marché mondial d’armes

Le Conseil de sécurité de l’ONU : un marché mondial d’armes

jeudi 28 août 2014, par siawi3

Source : https://deveer.org.uk/dvr/index.php?title=UN_Security_Council_a_Global_Arms_Bazaar

Traduit en Français par WIB

Par Ann-Marie de Veer

Samedi, 9 aoà»t 2014

Le 20 mai 2014, l’organisation en ligne Communities Digital News (CDN) a publié un rapport sur les cinq plus grands marchands d’armes du monde : la Chine, la France, la Russie, le RU et les US. Leur focalisation sur ce groupe de nations était intentionnelle : ce sont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU dont la responsabilité première est le maintien de la paix internationale et de la sécurité.

Le rapport du CDN, basé sur des données di l’Institut international de Stockholm de recherche de la paix (SIPRI), se focalisait particulièrement sur la duplicité des cinq membres permanents de l’UNSC qui se comportent d’une manière complètement contraire àl’article 1 de la Charte des Nations-Unies, Objectifs et Principes, àsavoir :

1. De maintenir la paix et la sécurité internationales et dans ce but : de prendre des mesures efficaces collectives pour la prévention et le retrait de menaces pour la paix, et pour la suppression d’actes d’agression ou d’autres atteintes àla paix, et d’amener les moyens pacifiques, et en conformité avec les principes de justice et de droit international, des ajustements ou des règlements de disputes internationales ou de situations qui pourraient entraîner des atteintes àla paix ;

Néanmoins, les données du SIPRI sont claires et irréfutables. Les cinq membres permanents de l’UNSC sont parmi les marchands d’armes qui marchent le mieux dans le monde ; vendant des armes et fournissant des services militaires et des entraînements àdes régimes notoirement connus pour la suppression interne et les violations des droits humains. Comme le tableau ci-dessous l’indique, rien que pour la question d’exportations d’armes conventionnelles, les membres permanents de l’UNSC sont responsables de 67% de toutes les exportations dans la période 2004-2008 et de 66% de 2009 à2013 :

Les cinq plus grands exportateurs d’armes conventionnelles principales (2004-2008 et 2009-2013) et leur principal destinataire

Que ces cinq pays observent leur responsabilité de maintien de la paix et de la sécurité internationales est clairement faux. De plus, que deux d’entre eux en particulier, le RU et les US, ne sont pas impliqués dans des actes extrêmes est aussi manifestement faux comme cela a récemment été rapporté dans les médias :

Dans un rapport posté par l’organisation en ligne Truthout , le 23 juillet 2014, ils ont augmenté le niveau du transfert d’armes US àIsraë l. (Les transferts ici ne dénotent pas simplement des ventes mais aussi une aide militaire.) Le rapport apportait une vision détaillée de transferts d’armes, basés sur des données du Bureau de recensement US qui comprenait des avions de combat F16, des hélicoptères d’attaque Apache et un ensemble impressionnant de munitions. Il poursuivait en disant que les chiffres officiels étaient en fait sous-estimés du réel niveau des transferts d’armes.

Plus récemment, le 1er aoà»t 2014, l’Independant du RU a publié un rapport sur le « rôle  » de la Grande Bretagne en armant Israë l. La publication apparentée àcelle du rapport Truthout , énumérait les transferts d’armements : d’armes de contrôle et de systèmes de ciblage, des drones et des véhicules blindés. Ce qui était intéressant au sujet de ce dernier rapport, est que contrairement aux US qui sont restés silencieux sur la question, le régime du Ru a offert la réponse suivante quand on l’a questionné sur sa politique de transferts d’armes :

Nous sommes actuellement en train de passer en revue toutes les licences d’exportation existantes pour Israë l. Toutes les demandes pour des licences d’exportation sont évaluées au cas par cas selon des critères stricts. Nous n’accorderons pas une licence quand il existe un risque clair que l’équipement pourrait être utilisé pour la répression interne, ou s’il y a un risque clair qu’il pourrait provoquer ou prolonger un conflit.

Ceci est bien sà»r la réponse standard « politiquement correcte  » qu’on donne en de telles occasions, ignorant complètement ou s’abstenant de reconnaître que les Palestiniens sont un groupe ethnique « interne  » d’Israë l et que le décompte de leurs victimes, au moment de l’écriture, était supérieur à1.800 comparé à60 Israéliens. De plus, vu le silence relatif du régime US et les platitudes rassurantes des autorités du RU, leurs réponses démontrent clairement un mépris flagrant pour l’Article 1 de la Charte des Nations-Unies.

Voilàpour ce qui est la paix et la sécurité.

Naturellement, la duplicité est le modus operandi de facto àla fois des régimes du RU et des US qui ont réussi récemment àrenverser le gouvernement pro-russe en Ukraine, installé leur fantoche pro-européen Poroshenko et espèrent maintenant réaffirmer leur autorité sur leur état-tampon de l’OTAN. Similairement, ils sont aussi connus pour soutenir les rebelles en Syrie dans une tentative pour renverser le régime d’al-Assad, comme ils l’ont fait pour Kadhafi en Libye.

La notion qu’un grand pouvoir implique une grande responsabilité est perdue au RU et aux US. ( ??? is lost on the UK and the US.)

En d’autres mots, l’ONU est une organisation magnifique et faisant un grand boulot, mais n’attendez pas de nous qu’on le prenne au sérieux ou qu’il aide du tout.

Nous les US planifions de faire croître notre empire economic et military avec l’aide de nos partenaires du RU et subvertirons ou renverserons (subvert or overthrow ) quiconque se trouve sur notre chemin. Bien sà»r certaines personnes finiront par être tortured ou même tuées (killed ) mais c’est un petit prix àpayer pour la suprématie mondiale des US.

Ceux qui cherchent àcréer un empire feront des esclaves de nous tous.