Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > L’Autriche revoit sa loi sur l’islam

L’Autriche revoit sa loi sur l’islam

vendredi 20 mars 2015, par siawi3

Source : http://www.courrierinternational.com/article/2015/02/26/l-autriche-revoit-sa-loi-sur-l-islam

Courrier international - Paris
Publié le 03/03/2015

Vienne a adopté le 25 février une nouvelle loi sur l’islam, qui interdit notamment le financement par des fonds étrangers. Soutien critique en Autriche, réactions positives en Allemagne, hostilité du côté de la Turquie..

Après des mois de débat, l’Assemblée nationale autrichienne (Nationalrat) a adopté le 25 février une nouvelle loi sur l’islam. « Cette rénovation fondamentale de la loi de 1912 offre aux musulmans un meilleur cadre juridique, mais interdit tout financement des organisations religieuses [qui deviennent des entités de droit public] et des imams par des fonds étrangers », résume Kurier.
La loi présente également l’avantage d’offrir aux quelque 600 000 musulmans autrichiens l’accès à des études de théologie islamique, poursuit le quotidien viennois. Elle instaure le droit pour les imams d’intervenir en tant qu’aumôniers dans l’armée, les prisons ou encore les hôpitaux, et la prise en compte par les institutions des rites alimentaires et jours fériés propres à l’islam. Enfin, elle fixe au 31 mars 2016 la mise en adéquation des structures avec la loi.

Peut mieux faire
Dans un article intitulé : « Musulmans sous suspicion générale », Michael Völker, éditorialiste du Standard, explique, que, sans désapprouver la loi, il déplore que « le gouvernement [n’ait] pas trouvé le ton juste, ce qui n’est pas un bon départ pour le vivre-ensemble ».
Une critique qu’expriment également les Verts, tandis que les libéraux du parti Neos [Das neue Österreich (La Nouvelle Autriche)] soulignent que les religions en Autriche subissent désormais « des traitements différents en matière de financements étrangers ».
Quoi qu’il en soit, relate Die Presse, le ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration autrichien Sebastian Kurz présentera prochainement sa loi « pour un islam européen » à ses partenaires intéressés, parmi lesquels Paris et Berlin.

Retour en arrière
En Allemagne, l’initiative a été immédiatement saluée par les conservateurs de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), mais aussi dans la presse : la Frankfurter Allgemeine Zeitung y voit « un pas dans la bonne direction » vers cet « euro-islam » auquel « aspirent tous les Européens ». Des critiques sévères sont par contre venues de Turquie, dont est issue une part importante de la communauté musulmane d’Autriche, et qui assure le salaire de 20 % de ses imams (environ 60 sur 300).
« Cette loi fait retourner l’Autriche un siècle en arrière » et ne tient pas compte du fait que « l’islam est une religion universelle », déplore ainsi Mehmet Görmez, à la tête de la direction des Affaires religieuses. Il dénonce une « discrimination » et une stigmatisation des musulmans par cette « loi sécuritaire » et déclare que l’organisation n’exclut pas d’en appeler à la Convention européenne des droits de l’homme pour obtenir satisfaction.