Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > Uncategorised > France : Valence : le fils crie « Allah Akbar » lors d’un hommage à Samuel Paty, (...)

France : Valence : le fils crie « Allah Akbar » lors d’un hommage à Samuel Paty, le père placé en garde à vue

vendredi 22 octobre 2021, par siawi3

Source : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/valence-le-fils-crie-allah-akbar-lors-d-un-hommage-a-samuel-paty-le-pere-place-en-garde-a-vue-1634631987

Dossier : Assassinat de Samuel Paty

Valence : le fils crie « Allah Akbar » lors d’un hommage à Samuel Paty, le père placé en garde à vue

Mardi 19 octobre 2021 à 10:29 -

Par Nathalie De Keyzer,

France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Un Valentinois de 43 ans est en garde à vue depuis lundi 18 octobre à Valence (Drôme), après avoir proféré des menaces au collège de son fils. L’adolescent de 15 ans venait d’être puni d’un avertissement pour avoir crié « Allah akbar » lors de l’hommage à Samuel Paty. Le père a soutenu ces propos.

Photo : Un élève d’un collège d’un quartier sensible de Valence (Drôme) a crié « Allah akbar » lors de l’hommage au professeur assassiné. Son père qui a soutenu ses propos est en garde à vue. © Maxppp - Michael Bunel/le pictorium

L’affaire démarre vendredi 15 octobre au collège Jean-Zay dans le quartier du Polygone à Valence, dans la Drôme, lors de l’hommage au professeur Samuel Paty décapité un an auparavant par un terroriste. Un des élèves âgé de 15 ans crie « Allah akbar ». L’adolescent est sanctionné d’un avertissement. Lundi matin, le père se présente au collège et soutient les propos de son fils. Puis il menace « d’incendier » l’établissement. Les policiers sont alertés et viennent interpeller le père agressif.

Cet homme de 43 ans est toujours ce mardi matin en garde à vue. Une expertise psychiatrique pourrait être demandée. Le parquet de Valence annonce qu’il communiquera sur ces faits en fin de journée. Mais les réseaux sociaux ont déjà relayé cette affaire.
Les réseaux sociaux se font déjà l’écho de cette affaire.