Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Un concert annulé sous la pression de catholiques intégristes à (...)

France : Un concert annulé sous la pression de catholiques intégristes à Nantes

mercredi 8 décembre 2021, par siawi3

Source : https://www.lemonde.fr/culture/article/2021/12/08/un-concert-annule-sous-la-pression-de-catholiques-integristes-a-nantes_6105101_3246.html

Un concert annulé sous la pression de catholiques intégristes à Nantes

Un petit groupe de radicaux a bloqué l’entrée d’une église, à Nantes, où devait se tenir mardi soir un concert programmé par le Lieu unique. Les organisateurs et plusieurs élus de la ville dénoncent une atteinte à la liberté d’expression.

Le Monde avec AFP

Publié aujourd’hui 8.12.21 à 04h48, mis à jour à 07h01

Photo : L’église Notre-Dame du Bon-Port, à Nantes, en juin 2014. JEAN-SÉBASTIEN ÉVRARD / AFP

La musicienne suédoise Anna von Hausswolff devait se produire dans une église de Nantes, mardi 7 décembre au soir, mais un groupe de catholiques intégristes l’en a empêchée. Jugeant sa musique « sataniste », ces derniers se sont cadenassés dans l’église Notre-Dame du Bon-Port, bloquant ainsi l’accès aux spectateurs.

« Une poignée de radicaux intolérants provoque l’annulation d’un concert à N-D du Bon-Port programmé en accord avec l’évêché », a tweeté Bassem Asseh, premier adjoint à la mairie de Nantes.

« Rien n’autorisait l’expression d’une telle censure. Ce n’est pas notre conception d’un projet de société fondé sur le dialogue et l’ouverture culturelle », a-t-il ajouté. Le concert, prévu à 21 heures, affichait complet. Une vidéo diffusée par Ouest-France montre les opposants à la tenue du concert bloquer l’entrée de l’église et chanter en groupe « Sainte-Marie mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs ».

Lire aussi : « Deux phénomènes se nourrissent et prennent le créateur en étau : le nationalisme et la religion »

« Quelques intégristes ont donc réussi à empêcher un concert. (…) Cela nous renforce dans l’idée que face à l’obscurantisme, nous avons plus que jamais besoin de la lumière des arts et de la culture », a tweeté Aymeric Seassau, adjoint à la culture à la mairie de Nantes. « Une lamentable manifestation d’intolérance et d’atteinte à l’expression culturelle », a de son côté tweeté Olivier Château, adjoint au patrimoine.

« Elle s’est déjà produite dans une quarantaine d’églises »

Anna von Hausswolff est une chanteuse, pianiste, organiste et autrice-compositrice de post-métal et de rock expérimental. Dans l’une de ses chansons, Pills, elle évoque l’addiction à la drogue et dit métaphoriquement avoir « fait l’amour avec le diable ».

« Elle s’est déjà produite dans une quarantaine d’églises ou de cathédrales et il n’y a jamais eu de problème », a expliqué à Ouest-France Eli Commins, le directeur du Lieu unique, la scène nationale de Nantes, qui organisait ce concert hors les murs. « Il n’y a aucune inspiration religieuse, aucune violence ! Simplement, elle joue de l’orgue et les orgues se trouvent dans les églises. C’est une musique d’influence post-métal. Il n’y avait même pas de paroles dans la représentation prévue », a-t-il ajouté.

Le Monde avec A