Subscribe to Secularism is a Womens Issue

Secularism is a Women’s Issue

Home > fundamentalism / shrinking secular space > Irak: l’organisation État islamique harcèle les populations du nord du (...)

Irak: l’organisation État islamique harcèle les populations du nord du pays

Wednesday 8 December 2021, by siawi3

Source: https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20211207-irak-organisation-etat-islamique-harcele-populations-kurdes-nord-kirkouk

Irak: l’organisation État islamique harcèle les populations du nord du pays

Publié le : 07/12/2021 - 13:56

Photo: Une vue générale de la ville de Kirkouk ciblée par une attaque djihadiste dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2021. AFP - MARWAN IBRAHIM

Texte par :
RFI

En Irak, les attaques de l’EI dans les territoires disputés se multiplient ces derniers jours. Une délégation du gouvernement kurde irakien est ce 7 décembre à Bagdad. Le vide laissé par les désaccords entre les forces kurdes et irakiennes profite depuis toujours au groupe terroriste.

Voilà plusieurs jours que les villageois tentent de faire entendre leur détresse. Ils habitent dans une zone disputée de longue date entre les autorités régionales du Kurdistan et les autorité nationales irakiennes, à l’ouest de la grande ville pétrolière de Kirkouk. Dans cette vaste zone rurale, les familles se retrouvent donc livrées à elles-mêmes pour défendre leurs foyers et leurs terres.

À lire aussi : en Irak, 13 policiers tués dans une attaque de l’EI près de Kirkouk

Depuis une semaine des groupes de combattants de l’État islamique harcèlent la zone chaque nuit. Ils semblent vouloir prendre le contrôle de petits villages qui se trouvent entre les positions des peshmergas et celles des forces irakiennes. Les combats ont déjà fait une vingtaine de morts dont des enfants. Beaucoup de familles se sont résignées à fuir laissant ainsi le territoire au groupe terroriste.

Dimanche 5 décembre, les autorités kurdes et irakiennes ont annoncé mener des opérations coordonnées pour protéger la zone. Hier lundi des peshmergas et des forces irakiennes sont entrées dans l’un des villages concernés permettant le retour des familles.

Mais il devient maintenant urgent de trouver une solution pérenne pour empêcher que la situation ne continue de se dégrader. Au-delà d’une réelle volonté politique il faudra aussi trouver un moyen d’unir deux forces qui se sont trop souvent retrouvées l’une contre l’autre.

Au sud de l’Irak, l’explosion d’une moto piégée a fait ce 7 décembre au moins 4 morts et 4 blessés près d’un hôpital de la ville de Bassora. L’attaque n’a pour l’instant pas été revendiquée.

À écouter aussi : L’Irak annonce l’arrestation d’un leader du groupe EI recherché par Washington